lamétéo.info
Actualités

CEP, BEPC, BAC… au Bénin : 3 choses que les parents des candidats doivent faire selon un spécialiste

Partager

L’examen tant attendu de votre enfant est arrivé chers parents. Je sais bien que vous êtes, de temps à autre, inquiets. Même ceux parmi vous qui comptent sur leur enfant sont angoissés. Quoi de plus normal si vous voulez le meilleur pour ce cadeau divin. Ce qui est certain, est que tout le monde espère la réussite. Que faut-il faire alors ?

Trois étapes sont à prendre en considération pour atteindre cet objectif.

AVANT L’EXAMEN 

Surveiller la santé de l’enfant (éviter les piqûres de moustiques, déparasiter, traitement préventif du paludisme et de ses maux récurrents) ;
L’aider à gérer son temps (tout dans le temps, un temps pour tout) ;
Prévoir les habits de composition, pullovers et imperméables (les parapluies peuvent devenir des jouets dangereux) ;
Mettre en lieu sûr, la pièce d’identité, la convocation (s’il y a lieu), les outils/fournitures de composition ;
L’emmener découvrir le centre de composition 48 heures avant le jour « J ». cela permet d’évaluer l’état des voix, le trajet, les conditions de composition… ;
Faire un planning des repas habituels. Pas d’innovation de repas avant la fin des évaluations !

PENDANT LES COMPOSITIONS 

Eviter tout retard, toute panique. Etablir de commun accord avec votre enfant, les heures du coucher et d’éveil/réveil. Gérer personnellement les déplacements de votre candidat. N’oubliez pas que « le devoir de famille passe avant le devoir de la patrie ».
En fin de journée, évitez de lui demander s’il a pu ou non faire ci ou ça. Il faut fixer la pensée Sur ce qui reste à faire. Le point se fait à la fin de l’examen. Il doit lui-même refuser poliment de parler à ses amis et à d’autres personnes de ce qu’il vient de produire. 
Ne pas se substituer aux maîtres pour donner aux candidats d’autres informations. L’essentiel est déjà fait par son école. Le candidat doit être entouré de tous les soins.

Jean FANDE, enseignant de français

APRÈS LES COMPOSITIONS 

Beaucoup de paramètres interviennent dans un examen. Le candidat peut briller plus ou moins que prévu. Ne perdez pas la tête !!! Si les résultats sont bons, c’est génial ! S’ils sont décevant, ce n’est point infernal ! « Tous les arbres de la forêt ne produisent pas la même saison ».
Ne condamnez pas, ne critiquez pas, ne vous plaignez pas. Vous risquez, ce faisant, de célébrer le Diable. Dieu et les forces de l’univers ont conçu pour chaque personne un plan spécifique. « Tout concourt au bien de celui qui a foi »
Rappelez-lui la confidence de l’artiste : « A Les gagnant ne sont pas ce qui n’ont jamais chuté mais ceux qui ont toujours su se relever ».
Faites calmement le point avec votre enfant (au petit matin de préférence) et aidez-le à renforcer son amour propre, l’estime de lui-même…
En guise de conclusion, persuadez-le à comprendre que le plus important n’est pas seulement de réussir aux examens, mais c’est surtout de réussir sa vie, de réussir dans la vie à travers l’amour du travail dans la vertu.

CE QU’IL EST IMPORTANT DE RETENIR ET DE SE DIRE 

Chaque personne peut réussir dans n’importe quel domaine, dans n’importe quelle discipline et à n’importe quel âge. Ainsi, votre enfant peut, plus tard devenir un artisan, un entrepreneur, un musicien, un sportif de haut niveau, un commerçant à défaut d’être avocat, médecin, haut cadre…

Or, un artisan n’a pas besoin de comprendre parfaitement toutes les règles en mathématiques ;
Un entrepreneur n’est pas tenu de connaitre tous les événements historiques ;
Un musicien n’a pas besoin de connaitre à la perfection la chimie ;
Un sportif n’est pas obligé d’étudier la littérature générale.
Les faibles notes dans ces matières classiques n’indiquent donc pas systématiquement que le destin d’un apprenant est compromis ou foutu. Soutenez sincèrement vos enfants et encouragez-les à perfectionner leur domaine de compétence ! Faites leur comprendre qu’ils devront affronter des défis plus grands que ça. Et que « Perdre une bataille n’est pas perdre la guerre ». Et que vous les aimez toujours tout autant.
Agissez de cette façon avec la pensée positive, des paroles « bénissantes » et dopantes et vous verrez que vos enfants vont conquérir le monde !
COURAGE A VOUS CHERS PARENTS

Jean FANDE, enseignant de français, (229)95954026.

Partager

Articles similaires

Foncier à Abomey-Calavi: un domaine de 39 hectares pèse sur la tête de deux anciens Maires

Venance TONONGBE

UAC : Une pluie interrompt un cours en fac de droit, la raison

Venance TONONGBE

Renforcement des compétences en journalisme d’investigation : La KAS outille des journalistes ouest-africains sur des questions économiques

Venance TONONGBE

1 Commentaire

Mr GBADAMASSI juin 5, 2022 at 9:13

Merci pour vos conseils très important

Reply

Laissez un commentaire