lamétéo.info
Actualités

Université de Kétou: A la fois au Conseil d’administration et Vice-recteur, le statut d’un enseignant divise

Partager

Dr Florent Okry, nommé membre du Conseil d’administration de l’Université nationale d’agriculture de Kétou et devenu quelques mois plus tard Vice-recteur chargé des affaires académiques de la même université est contesté. Des voix au sein de la communauté universitaire critiquent le cumul de poste qu’elles jugent incompatible.

Le 28 juillet 2021, Dr Florent Okry est nommé au Conseil d’administration de l’université nationale d’agriculture de Kétou au poste de représentant des enseignants, d’après le décret n°2021-397 du 28 juillet 2022, portant nomination des membres et du président du Conseil d’administration de l’université nationale d’agriculture. Environ trois mois après, il est à nouveau nommé Vice-recteur chargé des affaires académiques de la même université selon le décret n°2021-519 du 13 octobre 2021, portant nomination aux hautes fonctions universitaires et directions dans les universités publiques.
Ainsi, en décembre dernier, il a pris part à une session ordinaire du Conseil d’administration. Mais problème ! Pour certains de ses collègues, il ne peut pas cumuler les deux postes. « Il ne peut pas être Vice-recteur donc de l’équipe dirigeante que le Conseil d’administration est sensé contrôler et être en même temps en position de représentant des enseignants encore qu’il n’appartient à aucun bureau syndical de l’université », dénonce une source universitaire. Selon cette source, monsieur Okry est dans une position de juge et partie en cumulant les deux postes.

Le silence du Vice-recteur

Contacté par La Météo, Dr Okry a d’abord accepté de se prononcer sur le sujet. Mais une fois le questionnaire envoyé pour recueillir son avis, il n’a plus donné suite à la requête. Toutes les tentatives pour avoir son point de vue sont restées vaines.

Ce que dit la loi

La loi N° 2020 – 20 du 02 septembre 2020 portant création, organisation et fonctionnement des entreprises publiques en République du Bénin, en son article 12 dispose que : « Les membres des conseils d’administration des établissements
publics, des sociétés d’État ainsi que les représentants de l’État au sein des conseils d’administration des sociétés d’économie mixte, sont des cadres fonctionnaires ou non fonctionnaires nommés par décret pris en Conseil des ministres. Ils doivent disposer d’expériences avérées dans les domaines de compétence des secteurs ou institutions qu’ils représentent. Ils exercent leurs missions en étroite collaboration et sous la supervision des responsables des institutions publiques qu’ils représentent. Avant d’être nommés administrateurs, les cadres non fonctionnaires doivent être dans une relation contractuelle de subordination avec l’administration publique.»


Partager

Articles similaires

Bénin : Suspension du contrôle et de la répression des infractions du code routier

Venance TONONGBE

Brice Sinsin : “C’est au Bénin qu’on a appris à faire le Wagachi. Et les Français disent: vous les bonnes femmes, allez apprendre cela aux Burkinabés”

Venance TONONGBE

Organisation Ouest Africaine de la Santé: le Béninois Yves Mongbo promu Directeur Général

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire