lamétéo.info
Actualités

Sortie frauduleuse des intrants agricoles au Bénin : Un producteur de maïs alerte sur un probable déficit céréalier l’année prochaine

Partager

Lors d’une interview accordée à nos confrères de Frissons radio, mardi 24 mai 2022, Amadou Bio Gorado, producteur de maïs à N’dali, a relevé les impacts des vols répétés d’engrais et d’intrants agricoles. Il annonce un déficit céréalier pour l’année prochaine si rien n’est fait.

Les vols d’intrants et engrais n’augurent pas une sécurité et une autosuffisance alimentaires l’année prochaine. C’est ce qu’a prévenu Amadou Bio Gorado, grand producteur de maïs au nord du Bénin pour qui « il faut s’attendre à un déficit céréalier l’année prochaine ». C’est pourquoi selon lui, « tous les responsables d’organisations paysannes ont été invités pour que l’information puisse aller jusqu’à la base, afin que les organisations paysannes puissent elles-mêmes, organiser la veille citoyenne ». Et d’expliquer :

« si les gens exportent de manière frauduleuse, le déficit que cela va créer c’est nous qui allons en subir (les conséquences ndlr) » puisque « l’engrais ne se fabrique pas au Bénin ».

Pour rappel une conférence de presse animée par le Ministre de l’agriculture et de la pêche (Maep), Gaston Dossouhoui et le Directeur général de la Police républicaine, a informé l’opinion publique de l’arraisonnement de près de 400 tonnes d’intrants et engrais chimiques frauduleusement en convoyage hors du pays, pendant le mois de mai.

Joseph TOMONDJI

Partager

Articles similaires

Campagne cotonnière 2022-2023 : le Bénin à nouveau premier producteur en Afrique

Venance TONONGBE

«Je suis satisfait […] mais…» : Éric Houndété fait un bilan de sa rencontre avec Patrice Talon

Venance TONONGBE

Rentrée scolaire 2023-24 au Bénin : tout sur le calendrier qui démarre le 18 septembre

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page