lamétéo.info
Actualités

Terrorisme au Bénin : « Un seul mort dans les rangs de nos soldats, c’est déjà trop »

Partager

Mettre tout en œuvre pour ne perdre aucune vie dans le rang de l’armée béninoise au front contre le terrorisme. Voilà l’objectif que s’est fixé l’État béninois même si par moment, des soldats de l’armée en viennent à tomber au front les armes à la main. Le Porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji, invité sur le plateau de l’Ortb le dimanche 17 avril 2022, a réaffirmé cela car selon lui, « le rapport de force est en faveur du Bénin ».

« Le chef de l’État a dit, et c’est le crédo du gouvernement, nous ne voulons pas qu’il y ait des morts dans nos rangs. Un seul parmi nos soldats, nous considérons déjà que c’est trop », a rapporté Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du gouvernement du Bénin sur la chaîne de télévision publique, Ortb.
Pour lui, le chef de l’État très soucieux de la situation qui prévaut au Nord du Bénin, s’arme pour une riposte sans des pertes en vies humaines dans l’effectif des soldats béninois.
C’est pourquoi Wilfried Léandre Houngbédji a rassuré que dans cette lutte, le vrai gagnant, c’est le Bénin.

Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du gouvernement

«Je veux rassurer l’opinion que vous n’avez pas idée de combien de dégâts nous provoquons en face. Je voudrais vous rassurer et vous dire qu’en face, les dégâts que nous faisons sont de dimensions multiples», a-t-il soutenu.
Par ailleurs, le Porte-parole a salué la mémoire des militaires qui ont donné de leur vie en défendant le pays.

Rappelons que le Bénin a été victime d’une attaque à l’aide d’un engin explosif, lundi 11 avril dernier. Dans cette attaque, le pays a perdu cinq vaillants soldats.

Ingride SOKPOEKPE

Partager

Articles similaires

Fonds national pour le développement agricole au Bénin : deux conditions d’accès au financement

Venance TONONGBE

Les Béninois et la presse : « nous ne sommes pas prêts à payer mais nous voulons de l’information crédible », dénonce Hermann KEKERE

Venance TONONGBE

Des diplômes universitaires délivrés au Bénin et au Togo désormais interdits dans ce pays d’Afrique, la raison

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page