lamétéo.info
Actualités

Vie chère au Bénin : Face au ministre Wadagni, voici les propositions de Chadaré, Gbaguidi Adimou…

Partager

Les échanges ayant eu lieu sur le plateau de la télévision nationale, Ortb, le dimanche 03 avril 2022 avec le ministre des finances et de l’économie Romuald Wadagni, ont permis au syndicaliste Noël Chadaré, secrétaire Général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin), à Mathias Adimou, président du groupement des industries, à Ernest Gbaguidi, Président de l’Association des consommateurs de faire des propositions au gouvernement même s’ils sont unanimes sur la pertinence de certaines mesures engagées par le gouvernement en vue de la lutte contre la cherté de la vie.

Les invités face au Ministre des finances et de l’économie, dimanche, ont chacun pour sa part formulé des propositions à l’endroit du pouvoir en ce qui concerne la gestion de la crise. Noël Chadaré, secrétaire général de la Cosi-Bénin a suggéré la mise sur pied de structures pouvant assurer le stockage des produits agricoles produits au Bénin. « Il faut que vous fassiez l’effort pour constituer les stocks après avoir investi autant d’argent dans sa subvention des intrants », a-t-il proposé avant de regretter la revalorisation des salaires annoncée et jusque-là ineffective.
Le président du groupement des industries, Mathias Adimou quant à lui relève l’importance de poursuivre le contrôle initié par le gouvernement. Pour lui « ce n’est pas que la production n’a pas augmenté. Il y a des opportunités que nous devons saisir ».
Le Président de l’Association des consommateurs Ernest Gbaguidi, appelle à un mécanisme de régulation sous le contrôle de l’État qui selon lui est « le premier régulateur » pour que « le consommateur final puisse le ressentir à l’achat ».

Ce qu’ils pensent des mesures gouvernementales contre la vie chère

Les invités face au ministre Wadagni n’ont pas rejeté la pertinence des efforts du gouvernement dans le cadre de la maitrise des prix. « Maintenant qu’il y a une taxe de 10f par kilo, on essaie de contenir » a déclaré Gbaguidi, allusion faite à la taxe à l’exportation sur les produits vivriers du Bénin pour limiter la sortie desdits produits. Quant à Noël Chadaré, il félicite le gouvernement pour la baisse des prix ainsi que pour la subvention des intrants agricoles. « Vous avez subventionné les intrants agricoles qui entre dans la production agricole », a-t-il déclaré. D’autres intervenants dans le débat sur le plateau ont eux aussi manifesté leur approbation aux mesures anti inflationnistes.

Pour rappel, le ministre de l’économie et des finances était sur le plateau de l’Ortb dimanche pour un débat télévisé sur les mesures du gouvernement contre la cherté de la vie.

Joseph TOMONDJI

Partager

Articles similaires

L’ORTB en deuil : Annick Balley, une icône de la télévision béninoise, s’est éteinte

Venance TONONGBE

BEPC 2023 en Côte d’Ivoire : 31, 47% de taux de réussite

Venance TONONGBE

Plan international Bénin : employabilité des jeunes, éducation et santé, la stratégie-pays 2024-2028

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page