lamétéo.info
Actualités

Gbanamè : Dieue Parfaite baisse le ton et le taux de demande de messe à 600 FCFA et propose ‘’daagbo love’’

Partager

‘’Daagbo love’’ est la nouvelle formule éditée par dieue de Gbanamè dans un audio en date de dimanche 06 mars 2022 qui circule sur les réseaux sociaux. Elle a exigé à ses daagbovis (fidèles) de s’acquitter des frais de demande de messe pour ce même dimanche et qui s’élève cette fois-ci à 600 FCFA, contrairement à 1200 F réclamés dans un précédent audio.

« Tout le monde est tenu de faire la demande de messe qui s’élève à 600 FCFA et souscrire à l’opération daagbo love », a exigé dieue Parfaite dans son adresse à ses daagbovis (fidèles de daagbo).

La messe dont la demande est exigée était prévue pour ce même dimanche en matinée et permettra à daagbo de protéger ses dévoués fidèles des assauts des méchants, selon l’audio.
Quant à l’opération “daagbo love”, elle consiste à constituer des enveloppes financières et fiduciaires (billets de banque), destinées à daagbo. « Pas de pièces dans les enveloppes », a-t-elle précisé sur un ton étrangement conciliant, contrairement à ses habitudes.

LIRE AUSSI : Bénin: Parfaite de Gbanamè constate l’échec de son opération de 2000 FCFA et monte les enchères sous menaces

Toutefois elle réserve aux absents à ladite messe une visite de ses émissaires. « J’enverrai moi-même chez ceux qui vont s’absenter à ladite messe, des gens pour récupérer les 600 FCFA de la demande de messe », a-t-elle prévenu.

Parfaite autoproclamée ”dieue”, fondatrice de l’église de Gbanamè

Pour rappel, sur un ton sulfureux et empreint de menaces jeudi 04 mars 2022, daagbo a demandé 1200 pour une demande de messe et 1200FCFA pour achat de foulard.

Joseph TOMONDJI

Partager

Articles similaires

Au Bénin, le prix du coton au kilo en hausse à 300 FCFA

Venance TONONGBE

Collèges privés et publics au Bénin : Pas de vacances avant fin juin, prévient le ministère de l’enseignement secondaire

Venance TONONGBE

Mauvaise qualité des services GSM au Bénin : Des députés posent six questions au gouvernement

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page