lamétéo.info
Actualités

Insertion professionnelle des jeunes au Bénin: l’Association de développement de Grand-Popo et la Mairie en action

Partager

Les jeunes de la commune de Grand-Popo ont été sensibilisés sur les réformes introduites par le gouvernement dans le domaine de l’insertion professionnelle, dans le cadre d’un atelier sur l’insertion professionnelle des jeunes, organisé le mercredi 9 février 2022, par l’association de développement de Grand Popo et la Mairie de la ville.

« Nous avons estimé qu’il était important de répondre à un attente de notre jeunesse, celle de l’insertion dans l’emploi », a déclaré le président de l’association de développement de Grand Popo, Ayuri Tonato dans son mot de bienvenu. Selon lui, il est important cet atelier se veut être une réponse urgente à la question de l’insertion des jeunes, face au chômage qui sévit au Bénin, en l’occurrence à Grand-Popo. S’inscrivant dans cette même dynamique, le représentant du Maire de la Ville Benjamin Kouletio a exprimé le vœu que cet atelier « puisse informer suffisamment nos jeunes qui sortent de nos universités et instituts et qui trouvent des difficultés pour s’insérer dans la société ».
Les Deux communications qui ont meublé cet atelier ont permis à l’assistance d’en savoir plus respectivement sur les opportunités d’assistance aux entreprises et celles d’insertion aux jeunes. Le Directeur de l’Agence Nationale Pour l’Emploi, Urbain Amegbédji est revenu sur la notion de chômeur qui est celui qui dans une période de deux semaines a fait des recherches d’emploi actives ou qui aurait refusé une opportunité obtenue. Ce qui lui fait dire que « le taux du sous-emploi très élevé chez nous démontre le dynamisme de la population ». Dans sa communication, il a indiqué les opportunités concernant les diplômés et les non diplômés. Il demande aux détenteurs de diplômes « de s’inscrire sur le site web de l’Anpe comme demandeurs d’emploi » et de prendre un rendez-vous avec un conseiller à l’emploi pour diagnostiquer vos difficultés d’insertion et étudier les possibilités professionnelles qui peuvent être soit une insertion dans un emploi salarié ou le recours à l’auto emploi. Il en a profité pour sensibiliser les jeunes à l’auto emploi qui d’ailleurs a des avantages inavoués. En ce qui concerne les non détenteurs de diplôme, il s’agit d’en faire des ouvriers spécialisés à la disposition des industries. Ils sont donc invités à s’inscrire sur la plateforme ‘’Azoli’’. « Vous êtes sans diplôme ne veut pas dire que vous ne savez rien faire », conseillent-il. Les personnes retenues selon le communicateur, recevront une formation pendant laquelle elles seront payées et mises à la disposition des demandeurs de main d’œuvre.


Selon le coordonnateur du Programme Spécial d’Insertion à l’emploi (PSIE), « PSIE est comme une action commando pour illustrer comment faire l’insertion professionnelle à partir de l’entreprises. Il s’agit d’aider l’entreprise à payer le salaire pour que le jeune qui va travailler durablement soit retenu après par l’entreprise s’il arrive par ses compétences à convaincre l’entreprise ». Ce programme permet donc aux entreprises identifiées ayant ouvert des postes d’être doté de personnel.

Joseph TOMONDJI

Partager

Articles similaires

Moele-Bénin réunit son Conseil national demain

Venance TONONGBE

CRIET: Pas de liberté provisoire pour Reckya Madougou

Venance TONONGBE

Le Bénin renforce la sécurité à l’Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cadjèhoun avec un système de vidéoprotection en vue

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page