lamétéo.info
Economie

Financement du PAG 21-26 du Bénin: voici ce que le gouvernement attend du secteur privé

Partager

Lors d’une séance d’échange et d’appropriation du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) 2021-2026, tenue hier 1er février 2022, le gouvernement a informé les acteurs du secteur privé de ses attentes dans le cadre de la réalisation des projets et programmes prévus au titre du quinquennat.

« La structuration du PAG 2021-2026 fait une grande place au secteur privé. Il y est projeté 52% de contribution aux investissements, attendus du seul secteur privé, soit environ six mille deux cents (6.200) milliards, sur des investissements estimés à environ douze mille (12.000) milliards ». Cette déclaration du Ministre d’État chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, Monsieur Abdoulaye BIO TCHANE dans son discours lors de la séance traduit l’importance des attentes du gouvernement de la part du secteur privé qui s’élève à plus de la moitié des investissements requis pour l’exécution desdits projets et programmes. Toutefois, pour atteindre cet objectif, « le Gouvernement intensifiera les mesures d’accompagnement du secteur privé et des Artisans tant en ce qui concerne le climat des Affaires que l’appui au financement et le développement des partenariats » a rassuré le Président du Comité Technique d’élaboration du PAG, Monsieur Moïse Achille HOUSSOU.

Abdoulaye BIO TCHANE, Ministre d’État chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale

Dans la mise en œuvre de ce programme quinquennal, plusieurs mesures nouvelles de soutien et réformes sont prévues par l’Etat. On peut citer entre autre « la digitalisation de la passation des marchés publics ; la mise en place d’une zone de libre-échange avec le Nigeria et les autres pays de la Sous-région ; l’opérationnalisation des Zones économiques Spéciales, la poursuite par l’Etat de l’extension de l’exonération des droits et taxes d’entrée sur les équipements professionnels à toute entreprise au Bénin ; l’opérationnalisation des Cours d’Appel de Commerce et des autres Tribunaux de Commerce ; la dématérialisation de la procédure de délivrance des titres fonciers; la dématérialisation des services publics avec environ 158 nouvelles prestations ou services concernés ; mesures d’incitation à la délocalisation au Bénin et à la production locale d’intrants importés ; réorganisation de l’administration publique et amélioration des conditions de travail des fonctionnaires ; la professionnalisation du métier de transporteur ; la création du bureau d’embauche unique (Portuaire) etc ». Cette rencontre qui s’est achevée sur une note de satisfaction des uns et des autres témoigne de l’importance et de la nécessité du Partenariat Public-Privé dans le processus de développement.

Joseph TOMONDJI


Partager

Articles similaires

La chanteuse Zeynab devient l’ambassadeur des produits cajou TOLARO DELICES

Venance TONONGBE

Bénin – Covid-19 : Mesures sociales et de programme d’insertion des jeunes dans l’emploi, ce que pense un chef d’entreprise (Vidéo)

Venance TONONGBE

Dg/Anpme-Bénin: La marmite du Chef de l’État conçue pour les PME déjà descendue du feu, repas servi

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire