lamétéo.info
Société

Innovation: Les Laboratoires d’accélération du PNUD de la région Afrique francophone renforcent leurs capacités d‘actions à Cotonou

Partager

Treize laboratoires d’accélération (AccLab) des pays francophones de la Région Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) se sont réunis du 18 au 20 janvier 2022 à Cotonou. Pendant 72 heures, les participants ont fait le point de leur situation, exploré de nouveaux chantiers de collaboration entre pays et formulé plusieurs recommandations.

Assurer un meilleur partage des expériences des années et mois écoulés, et discuter des perspectives pour renforcer l’efficacité des AccLab à travers une collaboration dynamique et active entre eux et avec les autres collègues du PNUD, les communautés à la base, les partenaires gouvernementaux, le secteur privé, la société civile et les donateurs ; tel est l’objectif premier de cette rencontre à laquelle ont pris part 13 AccLab d’Afrique francophone.
Mis en place depuis 2019 par le PNUD, les Laboratoires d’accélération sont un vaste réseau d’apprentissage, qui introduit une nouvelle approche pour relever les défis de développement répondant aux priorités locales de développement tout en associant les communautés à la base.
A la rencontre de Cotonou, les participants ont réfléchi aux stratégies pour renforcer l’intégration des AccLab dans les bureaux pays, aux pistes de solutions pour une meilleure visibilité des actions des AccLab, ainsi qu’à l’identification et la recherche, en intelligence collective, de solutions aux difficultés auxquelles ont fait face les laboratoires les mois écoulés.
Répartis en groupes de travail, ils ont aussi poussé la réflexion sur plusieurs sujets dont la digitalisation, l’employabilité des jeunes, l’entreprenariat, le secteur informel, la gestion des déchets, l’économie bleue et l’agriculture.
Le Représentant Résident Adjoint du PNUD au Bénin, M. José Wabo a présenté une communication sur la blockchain au service du développement et expliqué comment cette technologie peut accélérer la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).
Au terme de leur retraite, les AccLab ont formulé plusieurs recommandations et souhaité que celles-ci soient portées, avec l’appui du Représentant Résident du PNUD au Bénin, à l’attention des Représentants Résidents des autres pays, de l’équipe globale des laboratoires et également de l’Administrateur du PNUD.
Au nombre des recommandations, on peut retenir l’instauration d’une semaine de l’innovation dans chacun des bureaux pays, l’encouragement au traitement éthique de la production intellectuelle et documentaire, une flexibilité adaptée dans les procédures et les opérations s’agissant des requêtes des AccLab et l’institutionnalisation d’une retraite annuelle des Lab francophones…
Présent à l’ouverture et à la clôture de la rencontre, M. Aoualé Mohamed Abchir, Représentant Résident du PNUD au Bénin a salué cette « belle initiative », qui donne l’opportunité « de révéler au monde toutes les potentialités dont regorge l’Afrique francophone et la pertinence des laboratoires d’accélération comme vecteur de promotion de l’innovation et du développement ».
Ont pris part à la rencontre de Cotonou, les AccLab du Burkina-Faso, de la Côte-d’Ivoire, de la Guinée, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Togo, du Mali, du Congo, du Cameroun, de la République Démocratique du Congo, du Tchad et du pays hôte, le Bénin.
A noter qu’à ce jour, 91 AccLab ont été créés en Afrique, en Europe de l’Est, en Asie, dans le Pacifique, en Amérique latine et dans les Caraïbes dont 16 en Afrique francophone.

Flore NOBIME

Partager

Articles similaires

Culture et loisir à Cotonou: 4 bons plans pour se divertir ce weekend

Venance TONONGBE

50ème Championnat du monde de Pétanque Benin 2023 : Le Bénin sacré champion du monde en doublette mixte

Venance TONONGBE

Médias et mode au Bénin: Un invité, une chemise ! le cadeau du partenariat Lolo Andoche-Café Médias Plus

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page