lamétéo.info
Actualités

Évacuations sanitaires au Bénin : 15 milliards par an hier, 6 milliards en 3 ans aujourd’hui, les raisons !

Partager

L’évaluation du contrat entre Paris Hospital Foundation et le gouvernement du Bénin pour la coordination des évacuations sanitaires et la prise en charge des patients béninois en France livre des résultats bénéfiques pour l’économie. Environ 10 milliards FCFA d’économies pour le pays.

« En trois ans, on a fait six milliards là où en une année seulement ( en 2015) on a fait quinze milliards ». Tels sont les propos du Porte-parole du Gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji, qui résument ce que gagne l’État béninois dans le contrat qui le lie à Paris Hospital Foundation pour la coordination des évacuations sanitaires et la prise en charge des patients en France. Reçu dans les locaux du journal La Météo le 14 janvier dernier, Wilfried Léandre Houngbédji a montré la pertinence de la limitation du nombre des évacuations sanitaires dans un souci de rationalisation des dépenses publiques, qui nécessite un appel à de la main d’œuvre de diverses compétences dans des spécialités médicales et l’acquisition de matériel adéquat en vue d’une adéquation du plateau technique aux exigences actuelles. Ainsi, au cours de ces trois dernières années, “347 patients victimes d’affections lourdes” ont été prises en charge sans que cela ne fasse dépenser l’État.

Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement

Selon lui, le gouvernement « a fait venir des spécialistes pour organiser la prise en charge » de certaines pathologies ou des pratiques sanitaires notamment la chirurgie à cœur ouvert qui est désormais une réalité au CNHU de Cotonou. Ceci est une autre façon de renforcer les capacités des agents de santé locaux en vue d’une relève à long terme dans ces domaines sensibles qui nécessitaient jadis des expertises étrangères. Pour maintenir cette baisse de dépenses liées aux évacuations et dans le souci d’accroître l’accessibilité des populations aux services de santé, plusieurs infrastructures sanitaires en cours de construction ou à construire, sont annoncées par le Porte-parole. Ce sont entre autres, un hôpital de référence à Abomey Calavi et à Togbin dans la commune de Ouidah, un nouvel hôpital mère-enfant à Cotonou, un hôpital de psychiatrie à Allada… de sorte qu’« en 5 ans, les compatriotes qui ont besoin de se faire prendre en charge pour les pathologies lourdes le soient ».
Ce désir du Gouvernement de démocratiser les soins de santé exprimé par Wilfried Léandre Houngbédji ne peut se concrétiser que par la réalisation de ces grandes avancées dans le secteur sanitaire au Bénin.

Joseph TOMONDJI

Partager

Articles similaires

Le Bénin réussit son premier emprunt obligataire en dollar : 750 millions de dollars mobilisés

Venance TONONGBE

Moele-Bénin et Aklampa en communion pour la remobilisation

Venance TONONGBE

Prix RFI Théâtre 2024 : les dépôts de candidatures désormais ouverts

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page