lamétéo.info
Actualités

Bénin : Leurs contrats suspendus, l’un des signataires de la grève des AME réagit

Partager

Alors qu’ils ont signé une motion de grève, mise en exécution ce lundi 6 décembre 2021, les contrats de travail des Aspirants au métier de l’enseignement (AME), signataires de ladite grève ont été suspendus par le ministère de l’enseignement secondaire. L’un d’eux a réagi à la sanction.

« Je viens, par la présente, porter à votre connaissance la suspension des contrats de travail pour compter du vendredi 03 décembre 2021 des signataires des motions de grève dont notification a déjà été faite à chacun d’eux ». Voilà la note de Garba Ayouba, directeur de Cabinet du ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, adressée à certains directeurs départementaux qui a fait réagir l’un des signataires de la grève déclenchée pour 72 heures dans ce secteur de l’enseignement au Bénin. «Je vous le dis, je suis signataire de la motion, je n’ai reçu aucune notification de cette suspension comme mentionné dans la note», a déclaré Cocou Aouissi, responsable syndicale des AME. D’ailleurs, pour lui, la suspension des contrats des AME signataires de la grève constitue une méthode d’intimidation et ne se repose sur aucun texte. «Cela n’est qu’une autre forme de manœuvre de haute intimidation » a-t-il dénoncé.
Parlant même de contrat, dans son message audio diffusé sur les réseaux sociaux, Cocou Aouissi soutient qu’aucun enseignant aspirant n’a encore signé un contrat de travail pour le compte de cette année scolaire en cours.

Des AME grévistes

A souligner que les enseignants grévistes ont essentiellement deux points de revendications à savoir un contrat de travail de 12 mois sur 12 au lieu de 9 sur 12, avec les mêmes avantages que les enseignants permanents et le retour au quota hebdomadaire normal c’est-à-dire 18 heures pour les professeurs certifiés et 20 heures pour les professeurs adjoints. Mais pour l’autorité de tutelle, « ces AME signataires des motions de grève ont violé les dispositions de l’article 12 du contrat de travail qu’ils ont librement signé.»

Jules Stanislas SAGBO

Partager

Articles similaires

Tentative de coup d’Etat au Niger : la réaction de Bola Ahmed Tinubu, président en exercice de la CEDEAO

Venance TONONGBE

Bill et Melinda Gates divorcent après 27 ans de vie en couple

Venance TONONGBE

Homosexualité : Les Évêques du Bénin appellent à l’accueil et à l’écoute des personnes LGBTQ

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page