lamétéo.info
Actualités

Bénin : « Nous au pouvoir, nous allons suspendre l’application de la TVA sur le riz », promet Expérience TEBE, opposant au pouvoir Talon

Partager

Cherté de la vie, précarité de l’emploi, manque de salles de classe dans les écoles… Le président du parti de l’opposition MPL dénonce la gouvernance du président Talon et fait des propositions.

Invité vendredi 26 novembre dernier, au club de presse Café Médias Plus, Expérience TEBE a peint en noir les actions du pouvoir en place avant de lever le voile sur ce qu’il fera dans le domaine social s’il était au pouvoir. « Le Mouvement populaire de libération ( MPL) est né dans l’opposition et les raisons qui ont fondé sa naissance et les objectifs que nous nous sommes assignés sont loin encore d’être atteints et rien ne peut nous faire changer de ligne », a prévenu d’emblée le président du parti.
« Le peuple béninois est d’accord avec nous, nos compatriotes qui souffrent aujourd’hui les martyrs, qui sont victimes aujourd’hui de la cherté de la vie, ceux qui sont victimes de ces licenciements massifs… Ces millions de jeunes qui sont à la maison dans un chômage pandémique, et ne savent pas quand est-ce qu’ils auront l’opportunité de travailler un jour… Ces milliers de jeunes que nous appelons aujourd’hui aspirants et qui sont utilisés dans un travail aujourd’hui en 2021 comme si nous étions à l’ère du moyen-âge, en esclavage », voilà ce que reproche l’opposant au pouvoir Talon. Et ce n’est pas tout. « On nous a promis un hautement social. Et cet hautement va déboucher à quoi ? À la fermeture des sociétés d’État ? Quand je prends l’exemple de le CNCB (Conseil National des Chargeurs du Bénin), une société qui n’a aucun problème économique est fermée. En méthode de gestion, on ferme une société qui tombe en faillite, une société qui a des problèmes. Or, cette société n’a pas un problème économique et elle est fermée », crie Expérience TEBE.

À gauche, Expérience TEBE, invité Café Médias Plus

Ce qu’il propose

« Nous au pouvoir en pareille circonstance, on va suspendre l’application de la TVA par exemple sur le riz pour que les gens puissent l’avoir, pour que cela agit directement sur le prix et que les gens puissent manger. À l’heure où nous sommes, c’est pas le moment pour mettre la pression fiscale. Nous au pouvoir en ce moment, si on arrive à rassembler deux cents milliards neuf cent vingt comme on l’a dit, des fonctionnaires qui l’ont volés, on les mettrait à la disposition des jeunes en quête d’emploi pour s’auto-employer. Nous n’allons pas laisser les enseignants pleurnicher comme ils sont actuellement », a-t-il égrené avant d’ajouter : « On ne peut pas dire nous avons les performances économiques avec le taux de croissance qui est à 3.8 en ce moment et nous allons laisser des écoles primaires sans table et sans salles.»
A souligner né en 2019, le parti ne dispose pour le moment d’aucun élu.

Jules Stanislas SAGBO

Partager

Articles similaires

Joseph Djogbenou démissionne de la Cour : ce que dit la loi organique votée en juin 2022 à l’Assemblée nationale sur sa succession

Venance TONONGBE

Bénin: Une mémé de 83 ans déposée en prison pour une affaire…de sexe

Venance TONONGBE

Éliminatoires CAN 2023: Écureuils du Bénin et Moussa Latoundji, ce qu’en dit le gouvernement

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire