lamétéo.info
Actualités

G20 Interfaith Forum : «Le Vaudou est une religion tournée vers le bien et la paix», Daagbo Hounon, à la 10è édition

« Le Vaudou est une religion tournée vers le bien et la paix qui nous interpelle tous », a affirmé le 11ième Daagbo Hounon, son Éminence Daagbo Hounon Tomadjlehoukpon II Houwamenou, Chef Suprême du Culte Vaudou à la rencontre interreligieuse pour la paix à la 10ième édition du G20 Interfaith Forum qui s’est ouvert le 11 septembre 2021, à Bologne en Italie. Il a invité à faire preuve « d’honnêteté et de sincérité » dans le dialogue interreligieux avec les cultes endogènes d’Afrique. Lire ici le communiqué de presse parvenu à notre rédaction.

A droite, le Chef Suprême du Culte Vaudou à Boulogne

Communiqué de presse

Bologne (Italie), le 13 septembre 2021,

Le 11ième Daagbo Hounon, son Éminence Daagbo Hounon Tomadjlehoukpon II Houwamenou, Chef Suprême du Culte Vaudou est arrivé ce jour à la Xième édition du G20 Interfaith Forum qui s’est ouvert le 11 septembre dernier et regroupe plus de 300 participants dont 80 chefs religieux et près de 200 fondés de pouvoir ou fondés d’influence, qui participeront au mois d’octobre à la rencontre du G20 des Chefs d’État des vingt plus importantes économies de la planète. L’arrivée du Chef Suprême du Culte Vaudou était très attendue. Soulignons qu’il s’agit de la première fois dans l’histoire du IF 20 °(Inter Faith 2020), qu’un dignitaire religieux représentant une religion endogène d’Afrique, participait, et qui plus est , est invité à prendre la parole comme conférencier, dans un panel animé par de grandes figures.
Dans une tenue d’apparat qui force l’admiration de tous les participants, le chef suprême Vaudou a comblé toutes les attentes, malgré les fatigues du voyage qui lui a permis de rejoindre l’Italie.
Au cours de cet évènement, le 11ième Daagbo Hounon a rencontré plusieurs chefs religieux et des représentants politiques et diplomatiques des pays occidentaux, avant de prendre part à la discussion intitulée : « Afrique et Europe; baromètre contre la violence religieuse », à laquelle participaient aussi, l’émissaire spéciale de l’Union Européenne pour le Sahel, S.E. Émanuela Claudia Del Re, le Chef de Cabinet du Ministre Italien de l’intérieur, ainsi que Monsieur Stefano Manservisi, ancien directeur général de la coopération internationale et du développement de la Commission Européenne.

Dialogue interreligieux…

« Le vaudou est une religion tournée vers le bien et la paix qui nous interpelle tous, car elle vénère et adore les quatre éléments de la nature que sont l’eau, le feu, l’air et la terre; des éléments sans lesquels il n’y a pas de vie » a déclaré le 11ième Daagbo Hounon avant d’inviter les participants au IF20 à faire preuve « d’honnêteté et de sincérité » dans leur désir d’engager un dialogue interreligieux avec les cultes endogènes d’Afrique. Dans un franc parler à nul autre pareil, il a convié les participants au G 20 à se réunir dans un futur proche au Bénin et spécialement à Ouidah, pour poursuivre le dialogue interreligieux sur le terrain. Ouidah, ville où le Gouvernement du Président Patrice Guillaume Athanase TALON a mis un point d’honneur à réaliser des investissements importants et de rang mondial. Il s’agit d’un programme infrastructurel et touristique, susceptibles de favoriser le développement du tourisme mémoriel, dans la ville siège du Vaudou , qui a connu l’une des pires violences humanitaires de l’histoire, qu’est la déportation de nos parents vers les Amériques sous le titre méprisant d’esclavage.

Le 14 Septembre, dernier jour du symposium , le 11ième Daagbo Hounon participera à la cérémonie de clôture du IF20, en compagnie des chefs religieux, hommes politiques et dignitaires du monde entier avant de prendre le chemin du retour vers sa ville de Ouidah en République du Bénin.
Il promet à son retour et avec les leçons acquises à Bologne, d’insuffler une dynamique nouvelle au dialogue interreligieux dans notre pays, avec en pointe une initiative personnelle qu’il qualifie de « Dynamique 2022 du Palais Houwhé » .

Fait à Bologne le 13 Septembre 2021

Wilfrid Aubert Serge Martin
OSA

Related posts

Api-Covid-19 : Un médecin burkinabè “ulcéré par la campagne mensongère que mène le Dr Agon” et accuse les autorités

Venance TONONGBE

Orientation des nouveaux bacheliers dans les universités du Bénin : Voici comment choisir sa filière selon la ministre de l’enseignement supérieur

Venance TONONGBE

Bénin : Pour reconstruire le marché Ganhi, des immeubles de la berge lagunaire à démolir

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire