lamétéo.info
International

Ghana: 21 militants LGBT accusés de “rassemblement illégal”, acquittés

Partager

Le jeudi 05 août 2021, un tribunal ghanéen a acquitté et libéré les 21 militants LGBT, dont 16 femmes et 05 hommes qui avaient été arrêtés fin mai dans le sud-est du pays pour “rassemblement illégal”, au terme d’une conférence sur leurs activités.

Ils étaient 16 femmes et 05 hommes, arrêtés le 20 mai 2021 à Ho, ville située dans la région de la Volta, pendant qu’ils “participaient à une conférence visant à promouvoir leurs activités”. D’après les précisions de l’association Rightify Ghana sur Twitter, ladite conférence “visait à former des juristes afin de mieux recenser et signaler les violations de droits humains subies par les Ghanéens LGBTQ”.
Les 21 personnes arrêtées ont été relâchées car, selon le superintendant en chef de la police, le procureur général a estimé qu’il n’y avait pas assez de preuves pour continuer les poursuites. «Le tribunal a classé l’affaire aujourd’hui en se fondant sur l’avis du procureur général, et les 21 personnes ont été acquittées», a-t-il déclaré. Julia Ayertey, l’avocate des détenus, a apprécié la décision du tribunal: «Nous saluons la décision, qui a toujours été notre ligne depuis le début de cette affaire».
L’homosexualité est interdite au Ghana et, bien que les poursuites judiciaires soient rares, les minorités sexuelles sont marginalisées, victimes de harcèlement et d’agressions. Ce pays ouest-africain anglophone, très conservateur et religieux, fait face à une vague d’homophobie.
En février par exemple, un centre de soutien aux homosexuels à Accra a été contraint de fermer par les forces de l’ordre, à la suite d’une campagne menée par les autorités religieuses chrétiennes et musulmanes.
Une nouvelle proposition de loi pour des peines plus sévères et la criminalisation de la promotion du mouvement LGBT a été étudiée en première lecture au parlement cette semaine, malgré les critiques internationales sur le texte.

Grâce HINGNIDE

Partager

Articles similaires

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, la descente aux enfers…

Venance TONONGBE

Nouvel épisode dans l’affaire Bongo : L’ex-Première Dame et son Fils transférés dans un « lieu tenu secret »

Venance TONONGBE

La CEDEAO fait des dons au Mali

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page