lamétéo.info
Actualités

Entretien avec Gilles Arsène AIZAN, Psychologue clinicien : « L’autisme n’est pas une maladie qui se contracte »

De nombreux enfants souffrent d’autisme sans que leurs parents ne comprennent ni le trouble, ni comment le gérer. Dans cet entretien, Gilles Arsène AIZAN, Psychologue clinicien et Président de l’ONG Autisme – Bénin, explique les contours de ce trouble neurodéveloppemental. Cette association vient d’ailleurs de commémorer en différé la Journée mondiale de sensibilisation sur l’autisme.

L’Association Autisme – Bénin a organisé ce week-end une conférence sur l’autisme. En quoi cela a consisté ?

Effectivement, dans le cadre de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme tenue les 2 Avril de chaque année, Autisme-Bénin n’a pas voulu rester en marge de cette journée. C’est ainsi qu’en différé, l’association a organisé le samedi 24 Avril dernier une journée de sensibilisation à l’autisme et de dépistage des signes à risques autistiques chez des enfants.
Cette journée s’est déroulée sous le thème « Brisons le silence sur l’autisme au Bénin ».
La journée avait pour objectif de parler de l’autisme à toute la population, de sensibiliser sur son existence et de déconstruire les idées fausses attribuées aux troubles du spectre autistique. C’était aussi l’occasion d’expliquer aux parents ce qu’ils peuvent comprendre de l’autisme et les attitudes d’accompagnement à adopter mais aussi souligner qu’il ne faut pas tomber dans le piège des propositions et offres de guérison de l’autisme qui sont des offres peu sérieuses puisqu’il n’y a pas à ce jour un traitement pour l’autisme.

En réalité, c’est quoi l’autisme ? Et comment reconnaître un enfant autiste ?

Prise en charge des enfants autistes au Togo voisin

L’autisme comme l’appelait en 1943 Léo Kanner, le Pédopsychiatre qui l’a identifié, est un trouble du développement. Mais depuis 2013, l’appellation a évolué pour devenir : Troubles du spectre autistique (TSA). Les troubles du spectre autistique (TSA) peuvent être divisés en deux catégories : l’autisme avec déficience intellectuelle et l’autisme sans déficience intellectuelle. L’expression des troubles, le moment du diagnostic ainsi que les possibilités d’insertion sont différents.
Le trouble du spectre de l’autisme se caractérise par des difficultés importantes dans deux domaines, soit la communication et les interactions sociales et les comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs.
Durant la petite enfance (jusqu’à 12 mois), un enfant peut afficher des symptômes qui comprennent ce qui suit : établit rarement un contact visuel, voire jamais ne babille pas semble ne pas entendre (ne réagit pas à l’appel de son nom) s’amuse peu avec les jouets ou d’une façon inhabituelle est plus intéressé par les objets que par les gens commence à acquérir du langage, mais le perd ou cesse son apprentissage fait des mouvements répétitifs avec ses doigts, ses mains, ses bras ou sa tête jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 2 ans, il peut y avoir des symptômes qui continuent après la petite enfance. Un enfant peut aussi afficher les comportements suivants : l’enfant à des champs d’intérêt restreints est incapable d’avoir des interactions sociales réciproques bouge de façon inhabituelle (branlement de tête, flexion des doigts ou des mains, bouche ouverte, langue sortie, etc.) n’est pas intéressé à jouer avec les autres enfants répète des mots ou des phrases, bien qu’il ne semble pas les comprendre a des problèmes de comportement, par exemple s’inflige des blessures a de la difficulté à contrôler ses émotions (crises) aime les choses d’une certaine façon, par exemple toujours manger les mêmes aliments.
Les signes possibles du TSA, peu importe l’âge sont : l’enfant évite le contact visuel et préfère être seul a de la difficulté à comprendre les sentiments des autres est non verbal ou présente un retard de développement du langage répète sans cesse des mots ou des expressions (écholalie) est perturbé par le moindre changement de routine ou d’environnement à des champs d’intérêt très restreints présente des comportements répétitifs comme le balancement du corps, la torsion et le battement des membres à des réactions inhabituelles et souvent intenses aux sons, aux odeurs, aux goûts, aux textures, à la lumière et aux couleurs.

Alors, au terme de la conférence, avez-vous atteint vos objectifs ?

Oui tout à fait. Nous pouvons considérer nos objectifs atteints à voir la participation mais l’objectif pour l’autisme demeure constant. C’est un premier pas et nous remercions le comité local de la Croix-Rouge qui a été notre partenaire pour cette journée et qui a pu mobiliser les autorités de la santé au niveau communal. L’intérêt manifesté et exprimé par le médecin Coordonnateur d’Abomey-Calavi présent aux manifestations, nous a énormément fait plaisir et donne espoir que beaucoup de choses se feront pour faire connaitre l’autisme au Bénin

Prise en charge des enfants autistes en Côte d’Ivoire

Quelle sera la suite de vos actions ?

Nous travaillons à la mise en place d’une unité pluridisciplinaire efficace et de grand espace pour la prise en charge et l’accompagnement des enfants autistes, des parents et des frères et sœurs. C’est un projet, que nous espérons, verra le jour très bientôt.

Un mot pour conclure cet entretien

L’autisme est un trouble Neurodéveloppemental et non une maladie qui se contracte et qu’on pensera guérir. On ne guérit pas mais avec une prise en charge et un accompagnement efficace, on parvient à réduire considérablement l’impact des déficits au quotidien et permettre une vie très adaptée pour la personne autiste et sa famille. L’autisme, c’est l’affaire de tous. Chacun de nous devrait s’y engager.

Related posts

Bénin – Fermeture d’agences de la banque SGB : Voici le sort des salariés

Venance TONONGBE

Présidentielle au Bénin : « moi président, plus d’aspiranat, plus de ruse, plus de rage » Djimba s’adresse aux enseignants

Venance TONONGBE

Hervé P. HESSOU : « L’Upmb a besoin d’un lifting pour impacter davantage les professionnels des médias béninois…»

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire