lamétéo.info
Actualités

Désiré Vodonou :« J’avais écrit que s’il (Talon) est impopulaire, il sortira par la grande porte »

Partager

Invité de Café Médias Plus, vendredi 29 janvier 2021, l’ancien député à l’Assemblée nationale et acteur politique du Zou, Désiré Vodonou a justifié son ralliement au Président de la République Patrice Talon, en qui il trouve des qualités exceptionnelles qui rassurent.

Emprisonné dans une affaire d’escroquerie sans aucune condamnation, l’ancien député du Zou, sorti de prison en 2014, n’avait pas soutenu le candidat Patrice Talon lors de l’élection présidentielle de 2016 au Bénin. Mais après l’élection Talon, il avait souhaité que celui-ci soit un président “impopulaire” et qu’il ne fasse pas du “m’as-tu-vu”.

Désiré Vodonou

Aujourd’hui, satisfait de la gouvernance du Président Talon, il le soutient et justifie sa décision. « Je n’ai pas cru en lui en 2016. En mars 2016 ( au lendemain des résultats de l’élection présidentielle, Ndlr) j’ai écrit sur ma page Facebook un message au Président Talon (…) pour dire, ce que je lui demande, c’est qu’il doit être d’abord impopulaire. S’il n’est pas impopulaire, il ne pourra pas mettre le Bénin au travail. Parce que je suis convaincu et c’est ça d’ailleurs qui fait mon combat. Le peuple Béninois n’a pas appris à travailler. On ne veut pas se mettre au travail. Or seul le travail est libérateur. Donc j’ai dit s’il est impopulaire, s’il ne fait pas du m’as-tu-vu ou des règlements de comptes, il sortira par la grande porte. Au fil des temps si je l’observe et qu’il va dans la voie que je lui ai tracée, qu’il me verra comme soutien », rappelle Désiré Vodonou.

Désormais un soutien inconditionnel des actions de la gouvernance Talon, à travers le parti Bloc républicain (BR), dont il est membre, pense que le Président de la République, en fin de mandat est le seul qui sait se mettre au dessus des intrigues et manoeuvres des acteurs politiques pour consacrer son énergie au développement du pays. « La seule personne que j’ai vue, qui est au dessus de la mêlée et qui sait comment dire au politicien ” toi, tais-toi ”, c’est Talon », tranche l’ex-parlementaire béninois, entré en politique depuis 1989.


Partager

Articles similaires

Guinée-Bissau: des tirs signalés dans la capitale en plein Conseil des ministres

Venance TONONGBE

Gestion du comité des fonds alloués aux syndicats et représentativité : la COSI-BENIN clarifie suite aux accusations

Venance TONONGBE

Elias Jean-Baptiste sur l’impossibilité de juger le président de la République et ses ministres à la CRIET : « la corruption n’est pas seulement chez les autres »

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page