lamétéo.info
Actualités

À Ajavon, Victor Topanou a un conseil inspiré de la situation de Talon en 2013

Le professeur Victor Prudent Topanou, maître de conférences de sciences politiques à l’Université d’Abomey-Calavi révèle un piège à cons dans lequel la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) a mis Sébastien Ajavon, l’empêchant d’être candidat au élection présidentielle de 2021 au Bénin. Il lui donne donc un conseil dans une tribune publiée le vendredi 11 décembre; tribune où il établit visiblement une similitude entre la situation actuelle de Ajavon et celle de Patrice Talon lorsqu’il avait des démêlés avec le pouvoir Yayi, l’obligeant à quitter le Bénin pour la France.

Pour l’universitaire Victor Topanou, décider de choisir le statut de réfugié pour quelqu’un qui a l’ambition de participer à l’élection présidentielle de 2021 au Bénin, est un véritable piège à cons dans lequel la CADHP et les avocats de Sébastien Germain Ajavon l’ont conduit. « Le premier en lui recommandant le statut de réfugié pour lui éviter un séjour irrégulier en France et la seconde, ensemble avec l’Avocat, en lui donnant l’illusion qu’ils pouvaient l’installer, à coût d’Arrêts, à la Marina, la Présidence de la République Béninoise », énumère Victor Topanou.
En effet, le statut de réfugié politique de Ajavon entraîne des conséquences attachées à ce statut. Ces conséquences sont énumérées entre autres, à l’article premier paragraphe A.2 de la Convention de Genève du 28 juillet relative au statut des réfugiés et entrée en vigueur le 22 avril 1954, d’une part et d’autre part à l’article 15, consacré aux droits d’association des réfugiés. Il en résulte que ces différentes dispositions ne permettent pas à un réfugié politique de participer à une élection dans son pays d’origine, selon le Topanou. Par conséquent, “même si toutes les demandes de la Cour étaient appliquées par l’Etat du Bénin, M. Sébastien Germain Ajavon ne pourra jamais aller à l’élection présidentielle de 2021 à cause de son statut de réfugié politique octroyé par la France.”

Lire aussi : Dossiers Ajavon et État béninois : la Cour africaine va à des dérives selon Victor Topanou

Le professeur Victor Prudent Topanou, maître de conférences de sciences politiques à l’Université d’Abomey-Calavi

Par contre, selon Topanou, ils auraient pu choisir le statut de l’exilé politique pour Ajavon. Cette piste rappelle celle de Patrice Talon qui en 2013, a quitté le Bénin parce que se sentant menacer par le pouvoir d’alors. Une fois en France, sur conseil de ses avocats, il avait choisi le statut d’exilé politique Béninois en France. Ceci lui avait permis de rentrer après pour être candidat à l’élection présidentielle de 2016.

Venance TONONGBE

Related posts

Fermeture frontières Nigéria-Bénin à la contrebande : des vendeuses du marché Dantokpa s’essoufflent !

Venance TONONGBE

Présidentielle au Bénin: « Les gens prétendent avoir déjà la victoire, le KO et que c’est juste une visite de courtoisie », Hounkpè a propos de Talon

Venance TONONGBE

Présidentielle 2021 au Bénin : « Notre duo est la surprise de cette élection. Nous sommes l’étonnement » (Corentin Kohoué)

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire