lamétéo.info
Actualités

Soutiens de Talon sur les réseaux sociaux: voici ce qu’avait proposé Fred Houénou au ministre Orounla

Partager

Victime d’“attaques” ce jeudi 29 octobre, sur sa page Facebook, suite à l’un de ses messages, Fred Houénou, ancien conseiller technique du ministre Orounla est remonté contre des soutiens du chef de l’État Patrice Talon sur les réseaux sociaux et plaide pour une formation à leur endroit.

Bannière publicitaire

« Vous les plaisantins qui venez salir mon mur avec vos élucubrations genre “opposant devenu mouvancier et redevenu opposant” faites attention à vos écrits. En voulant vous attaquer à moi ; vous risquez de desservir ceux que vous croyez soutenir et qui d’ailleurs ne vous en demandent tant », a d’abord prévenu Fred Houénou qui ne comprend pas pourquoi certains le traitent d’opposant pour avoir critiqué une décision prise par le maire de Cotonou. « Quand on est mouvancier, on ne pose pas de question sur des décisions incongrues prises par les dirigeants ? Être mouvancier serait il une autre citoyenneté différente de celle béninoise ? Quel est maintenant le lien entre une décision municipale et l’exécutif au point où un ancien conseiller d’un ministre ne puisse la critiquer ? Le maire vous a dit il que sa décision lui a été soufflée par le Chef de l’état? pour que vous voyez dans la critique de cette décision une intention contre ce dernier ? », s’est-il ensuite, interrogé.

« Voilà pourquoi déjà lorsque j’étais encore conseiller du porte-parole du gouvernement, je suggérais qu’il fallait former un certain nombre d’entre vous si tant est que vous voulez exceller dans la défense du régime. Même ça ; est un art. Il faut aller à l’école des grands maîtres.», a rappelé l’ancien conseiller technique. Pour lui, certains soutiens du pouvoir Talons communément appelés “Klebés” ne maîtrisent pas les méandres de la politique et manquent de culture.

Page Facebook

Par un arrêté municipal en date du 28 octobre 2020, le Maire de Cotonou, Luc Atrokpo a interdit tout rassemblement et toutes manifestations à caractère festif, revendicatif et politique jusqu’à nouvel ordre sur son territoire de compétence. Fred Houénou avait réagi sur sa page Facebook suite à cette décision du maire. « Interdiction de toutes manifestations pacifiques dans la ville de cotonou ! Est ce une décision du maire ou de son parti ? », avait-il posté.


Partager

Articles similaires

1er mai au Bénin : le CEG 1 Godomey célèbre la “dignité”

Venance TONONGBE

Éliminatoires CAN 2023: Écureuils du Bénin et Moussa Latoundji, ce qu’en dit le gouvernement

Venance TONONGBE

JIF2021: “ Changeons de perception pour un 8 mars qui valorise”, le message de Raïmath MORIBA de FED-ONG

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire