lamétéo.info
Actualités

Bénin| Les contre-vérités du Dircom Wilfried Houngbédji sur le taux horaire de la vacation au collège

Partager

« Vous restez vacataires, vous serez payés. C’est 1000 francs de l’heure. C’était 800 francs avant que la réforme de l’aspiranat n’intervienne », a affirmé Wilfried Léandre Houngbédji, Directeur de communication de la Présidence de la République du Bénin, sur l’émission “Bonjour le Bénin”, hier vendredi 02 octobre, propos repris par le journal parlé de la radio ORTB. Les émoluments perçus par les enseignants vacataires dans les lycées et collèges du Bénin avant que l’aspiranat n’intervienne l’année dernière ont pourtant montré que l’heure était à 1500 francs.

Mieux, les revendications de ces derniers allaient dans le sens d’une augmentation à 2000 voire 2500frs l’heure. Ainsi, en 2018, selon un arrêté signé le 26 octobre 2018, du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, les vacataires titulaires du Certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive (Capeps), du Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (Capet) et du Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire (Capes), seront payés à 2500 Fcfa l’heure. Leurs collègues qui n’ont que le Brevet d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (Bapet), le Dets, le Brevet d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire (Bapes), la licence professionnelle ou la maîtrise percevront 1800 FCFA l’heure. Et enfin, les enseignants titulaires du Diplôme universitaire de technologie (Dut), du Brevet de technicien supérieur ou de la Licence, ils se contenteront de 1500 FCFA l’heure.
Mais malheureusement pour ces enseignements, l’arrêté ministériel a été rangé quelques semaines après pour maintenir le statut-quo c’est-à-dire les 1500 francs l’heure.

Lire ici l’arrêté

Le communicant du Palais affirme aussi que la vacation revient mais dans la logique de son postulat du départ, parle d’augmentation du taux horaire. « Le gouvernement a mis à 1000 francs l’heure donc déjà une certaine augmentation. »

Et pourtant passer de 1500 francs CFA l’heure, régulièrement payée par le pouvoir en place jusqu’à ce que le programme d’aspiranat ne vienne proposer un autre contrat l’an dernier, à 1000 francs l’heure, est mathématiquement une réduction du prix à l’heure.

Un nouveau format de la vacation annoncé

Dans son intervention, Wilfried Léandre Houngbédji a semblé dire que la vacation revient dans les lycées et collèges mais avec de la nouveauté. En effet non seulement, l’heure est désormais à 1000 francs et non 1500 francs, mais chaque enseignant vacataire a le choix de prendre autant d’heures qu’il désire, contrairement à avant où l’enseignant était contraint de ne pas dépasser un certain nombre d’heures. «Si vous voulez être vacataires, vous pouvez décider d’être vacataires et de prendre 8heures, décider de prendre 40 heures ou vous décidez de prendre 15 ou 20 heures. Si vous voulez rester vacataires, vous avez la lattitude », a expliqué le directeur de la communication. Par contre, poursuit-il, “si vous voulez être contractuels dans ce programme là (aspiranat), vous avez vos 30 heures mais vous avez la cotisation pour la sécurité sociale(…) voilà la réalité des faits”.

Venance TONONGBE

Partager

Articles similaires

Incendie meurtrier à Sèmè-Podji : La Conférence Épiscopale du Bénin réagit

Venance TONONGBE

Assises sur la démographie au Bénin : L’Église catholique se prépare activement, son mémorandum

Venance TONONGBE

Critiques de l’opposition au Bénin : voici ce que Urbain Amegbedji attend de Macron

Venance TONONGBE

1 Commentaire

Elsef octobre 3, 2020 at 11:14 am

L’exploitation de l’homme par l’homme.
La fin est proche…

Reply

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page