lamétéo.info
Société

Tue-l’amour : qu’est-ce qui peut faire fuir votre partenaire ?

Partager

Vous êtes viril et masculin, vous les séduisez toutes…mais elles ne restent pas longtemps ? Vous êtes sensuelles, fraiches et rayonnantes, mais aucun de vos conquérants ne fait long feu ? Qu’est-ce qui fait fuir votre partenaire, que vous soyez femme ou homme ?
Lameteo a posé la question à Ewoenam Amedome, Thérapeute en Médecine douce et promotrice de l’Institut SIC-BIEN/ETRE à Porto Novo, au Bénin. Dans ce premier article, la spécialiste aborde la question de l’hygiène corporelle et l’effet des senteurs sur les sentiments des partenaires. Aisselles douteuses, odeur des cheveux, ne pas se laver ou en faire un peu trop…voici des tue-l’amour à éviter !

Akou Ewoenam AMEDOME, Thérapeute en Médecine douce

Quels sont les tue-l’amour ?

Akou Ewoenam AMEDOME : « L’odeur corporelle, la mauvaise haleine, l’hygiène intime, l’odeur des aisselles, des cheveux, des chaussures, du sexe, et de la bouche. Ne pas se laver ou en faire un peu trop peut aussi entraîner le tue amour. Ne pas laver ses habits et dessous, mettre des vêtements sur le lit conjugal ou garder la porte des toilettes ouverte pendant sa toilette et parler pendant ce temps, ne font pas la joie dans un couple. Ce sont donc des raisons des tue-l’amour dans le couple. »

Pourquoi est-il compliqué de discuter de ces tue-l’amour en couple ?

« En réalité, c’est un sujet assez délicat. On ne sait jamais si l’autre est responsable ou pas de cette odeur qu’il dégage. Donc, attaquer quelqu’un sur la particularité de son physique peut être discriminatoire. La mauvaise odeur n’est pas synonyme de mauvaise hygiène. Vivre à deux, c’est aussi respecter l’autre, faire en sorte qu’il soit à l’aise avec vous et qu’il ait envie de vous approcher. Un conjoint n’est jamais définitivement acquis. Des efforts et sacrifices sont à consentir quotidiennement pour pérenniser le construit. »

Qu’en est-il des effets des senteurs sur les sentiments ?

« Certaines odeurs sont de puissants aphrodisiaques. Les hommes et les femmes savent depuis toujours que l’attirance sexuelle et l’odeur sont liées l’une à l’autre. Pour cette raison chaque année, des milliards d’euros sont dépensés dans le secteur des odeurs et des parfums. Les phéromones n’ont pas d’odeurs, mais ils sont sentis inconsciemment par notre organe vomironasal, situé à l’arrière du nez, qui envoient cette information directement à l’hypothalamus dans notre cerveau, ou sont contrôlés nos instincts sexuels. L’excrétion des phéromones a pour but de garantir d’une manière naturelle l’attirance sexuelle entre les sexes opposés. Nous nous sentons plus attirés, excités et moins inhibés vers les sexes opposés qui sécrètent ces substances sexuelles chimiques à doses significatives. C’est pourquoi, il est tout à fait logique que l’utilisation de phéromones supplémentaires augmentent les attirances.
Les femmes en présence d’un homme à dose élevée de phéromones semblent devenir moins conscientes et plus ouvertes tandis que les hommes se sentent plus énergiques et courageux. Leur persuasion et leur virilité augmentent. Ils se sentent apaisés en inhalant l’odeur de la sécrétion vaginale de la femme. Les phéromones permettent de donner plus de romantisme à notre vie. Notons que la thèse des phéromones est fortement controversée. Quoiqu’il en soit, l’effet des odeurs est très probant en matière d’attirance et de sexualité. Mais sachons doser les parfums pour ne pas étouffer notre entourage et créer l’effet contraire. »

Quel est alors l’impact de l’hygiène sur les sentiments et désirs ?

« L’hygiène poussée à l’extrême, trop se laver, peut chasser les odeurs du désir, les fameux phéromones et causé des infections. Aujourd’hui, les gens ne le produisent que quand ils suent et en quantité infime. Ce n’est donc pas leur meilleur moyen de séduire l’être convoité. Mais quand nous nous lavons, nous lavons également nos phéromones naturelles et les déodorants que nous mettons bouchent les pores qui les sécrètent. Plus vous en sécrétez, plus l’impression, la perception et l’appréciation des autres sont plus positives. Ceci explique la nécessité de prendre minutieusement soin de son hygiène corporelle, qu’on soit en couple ou non.
Par ailleurs, l’excitation sexuelle amène à être très tolérant par rapport à l’hygiène intime ( l’odeur de la transpiration, du sexe, du sperme, la salive). Ce sont des ingrédients inévitablement présents dans une relation sexuelle et décuple le désire. Bref, sentir l’odeur de la transpiration de son partenaire suscite une intense excitation chez la femme, tandis que l’odeur du sexe de la femme peut littéralement rendre un homme fou. »

Quel conseil ?

« Pour conserver ces odeurs bienfaisantes, une ou deux douches, c’est plus que suffisant. Trop d’hygiène tue l’hygiène. Par la suite, le corps devient fragile et sensible d’où des infections et mycoses, le manque d’hygiène et des odeurs. »

A SUIVRE !

Partager

Articles similaires

Félix Adégnika à Africasan5 : « Nous allons travailler pour que notre pays tienne ses engagements internationaux »

Venance TONONGBE

“on se touche maladroitement les oreilles, la tête et l’instant d’après on se saute dessus”, un tue-l’amour de 1er ordre

Venance TONONGBE

Bénin: un cultivateur arrêté pour viol sur une mineure de 9 ans

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page