lamétéo.info
Société

Conditions difficiles d’une enquête sur le fonds d’art et de la culture : « Je n’ai jamais vu ça », raconte Fortuné Sossa

Au Bénin, enquêter sur le Fonds des arts et de la culture est particulièrement difficile. Le journaliste Fortuné Sossa en a fait les frais. Il a partagé ce vendredi l’expérience qui a vécue dans la rédaction de son enquête ” Fonds des arts et de la culture : des soupçons persistants de rétro-commissions”.

Le journaliste culturel béninois, Fortuné Sossa a publié récemment une enquête sur gestion du Fonds des arts et de la culture du Bénin, intitulé “ Fonds des arts et de la culture : des soupçons persistants de rétro-commissions” dans des conditions particulièrement difficiles du fait de l’opacité entretenue par certains responsables pour avoir accès aux sources d’informations et des intimidations subies.

À gauche, Fortuné Sossa, invité Café Médias Plus

« Je n’ai jamais vu ça », a d’emblée, soutenu Fortuné Sossa avant de raconter son périple dans la réalisation de son enquête. La plus grande difficultés a été de rencontrer le Directeur de Fonds des arts et de la culture (Fac). « Je lui avais déjà dit au cours de l’événement ‘’ Miss tourisme monde ’’ que j’avais en projet d’aller le voir. Il m’a dit sans problème. Mais dès que j’ai finalisé mon projet, j’ai commencé par l’appeler, il ne décroche pas, je lui écris il lit mais ne répond pas. Il a fini par décrocher un jour et m’a dit de discuter avec sa Chargée de communication pour arranger un programme. Cette dernière me dit tout le temps que le directeur est occupé. Elle a fini par me donner une réponse dans laquelle elle écrit “ Il (le D/Fac) est tout le temps appelé par le ministre ”. C’est là où j’ai été choqué et j’ai décidé de formaliser ma demande par courrier dans lequel j’ai rappelé toute la démarche menée et j’ai déposé la lettre avec ampliation au ministre en charge de la Culture, au président de la Haac ainsi qu’au directeur de la Maison des médias. Pour rencontrer le D/Fac, j’ai été tourné en rond pendant près de deux mois, mais dites-vous, j’ai déposé le courrier un mardi et déjà le jeudi la chargée de communication m’a appelé pour me dire que le directeur veut me recevoir », raconte le journaliste.

Les intimidations

L’invité de Café Médias Plus déclare qu’il a subit des intimidations au cours de la rencontre qu’il a eu avec le directeur du Fonds en présence de la chargée de communication et d’un autre agent de la structure. Il détaille: « Lorsque je suis entré dans le bureau du directeur, ses premières phrases c’est de me sermonner ; il s’est déchargé sur moi. La Chargée de communication était là et un autre collaborateur que je ne connaissais pas. Il prétextait que je ne devrais pas adresser ampliation à son ministre ».

Réaction des responsables face à ces accusions

En dehors, des professionnels des médias conviés à cette causerie de Café Médias Plus, y étaient aussi, deux responsables de la structure mise en cause: la chargée de communication et le comptable. Ils ont justifié l’indisponibilité du directeur, dénoncée par le journaliste. Selon eux, la période des rendez-vous demandés par Fortuné Sossa coïncidait avec les activités de la fin d’année notamment les différents rapports à élaborer par le directeur du Fac.

Le fond de l’enquête

Selon le journaliste, au vu des éléments à sa disposition, il y a eu bel et bien des rétro-commissions sur les fonds que la Fac octroie à certains acteurs culturels. « Ce sont rien que des affirmations gratuites », répond le comptable de la structure mise en cause. Il explique que c’est par chèques que les bénéficiaires reçoivent l’argent.
Pour la manifestation de la vérité, Fortuné Sossa recommande alors au directeur du Fac de rendre publics les projets que le FAC a financé jusque là sous sa gestion avec la précision du titre et du montant alloué à chaque projet. Aussi, qu’il publie les projets non financés afin qu’on puisse mesurer son degré de transparence car selon lui, par le passé, les listes des projets étaient affichées et tout le monde pouvait aller consulter.

Venance TONONGBE

Related posts

Accusée de prendre la drogue Nicki Minaj se défend : « Si j’avais pris… j’en aurais parlé dans mes chansons»

Venance TONONGBE

Bénin_Journée internationale de la femme: De jeunes collégiennes sensibilisées aux métiers de l’eau

Venance TONONGBE

Tournoi Ufoa 2019 : Le Bénin vainqueur de la Guinée (2-1), file en quarts de finale

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire