lamétéo.info
Société

Adôgbè ou tontine, le miracle des fêtes de fin d’année réussie au Bénin

Alors que la morosité économique dicte sa loi et que certains ménages ne savent vraiment pas où donner de la tête, d’autres par contre n’ont aucun souci à se faire. Conscient que qui veut aller loin ménage sa monture, ces derniers ont trouvé la solution miracle aux difficultés liées aux fêtes de fin d’année : le Adôgbè. Cette forme spécifique de tontine qui signifie en langue fon “Tontine de la faim”, consiste à souscrire en début d’année, selon ses capacités, afin d’obtenir en fin d’année, des vivres, des boissons, de la volaille, voire de l’argent. C’est donc une solution jugée efficace par les adeptes de la chose pour passer des moments de joie et d’allégresse en période de fêtes. «Depuis au moins 10 ans, moi je n’ai jamais plus acheté même de la tomate de conserve pour fêter. J’obtiens tout grâce à mes tontines.», nous confie un responsable de tontine à Cotonou.

Une partie des vivres…

À l’origine, cette initiative est née dans les zones rurales il y a une vingtaine d’année environ. Elle est depuis lors devenue une tradition qui alimente un vaste réseau de tontiniers offrant des services aussi divers qu’attrayants. Mais aujourd’hui, elle a gagné les grandes villes du Bénin et plus de la moitié des foyers béninois y adhèrent dans l’espérance de fêtes de fin d’année heureuses. Débordante de joie, dame Josephine rencontrée sur un site de cette forme de tontine à Abomey-Calavi s’exclame : «Je viens de retirer du riz, des poulets, des cannettes,… Je sens que la fête sera encore plus belle cette année».

Ainsi donc, le monde rural, conscient que la pauvreté n’est pas une fatalité, a eu l’ingéniosité d’initier cette solution miracle pour les fêtes de fin d’année. Le feu Professeur Albert TEVOEDJRE avait sans trop convaincre en son temps, parler de “pauvreté, richesse des peuples”! Voilà une initiative qui semble corroborer cette vision des choses. Et à l’allure où vont les choses, le Adôgbè ne disparaîtra jamais mais ira plutôt en se modernisant et surtout d’innovations en innovations. Comme quoi, malgré la morosité économique, les Béninois ingénieux vaincront la fatalité pour des moments de fêtes fastueux.

Raoul Hountondji

Related posts

Bénin- Concours “Les stars du BAC 2020” : Les premières productions publiées, des histoires émouvantes !

Venance TONONGBE

Inondation Bénin : Accord tripartite avec Direct-Aid pour créer un nouveau village aux sinistrés de Malanville

Venance TONONGBE

Achat/vente, donation, échange, héritage de terre au Bénin : démarches et les formalités dans un livre en librairie

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire