lamétéo.info
Actualités

Affaire “détournement de 110 millions” : Pour rembourser, Tevoedjre tente de vendre son immeuble à Mathias de Chaccus

“Le titre foncier de notre immeuble est désormais à sa disposition” soupire Monsieur Albert Teovoedjre sonné par la Fondation Bernardin Gantin et l’Archevêque de Cotonou qui ont fixé jusqu’au 10 mai pour rentrer en possession des fonds. Nous sommes le 09 mai 2018, veille de la date butoir. (4eme partie de notre enquête) 

Dans un courriel en date de 09 mai 2018 adressé à Émile Louis Paraïso, Tevoedjre dévoile d’abord comment les autres et lui se sont retrouvés dans l’équipe de la Fondation Cardinal Bernardin Gantin. Ensuite il révèle le nom de l’opérateur économique qui se propose d’acheter son immeuble afin de rembourser les 110 millions sortis des comptes de la Fondation. Lisez plutôt !
Paix à l’âme du Cardinal Bernardin Gantin

Mercredi 09/05/2018

À Emile Paraïso, Stanislas Kpognon

Cher frère Émile, Bien cher Stan !

En réponse à vos multiples messages et vos fraternelles démarches. Merci d’accueillir ici ma sincère expression de gratitude.
Dans l’hommage à son illustre frère disparu, le Dr Célestin Gantin a tenu à mentionner trois noms : Emile Paraïso, Stanislas Kpognon et Albert Teovoedjre. Il n’y était pas obligé. Célestin, extraordinaire de délicatesse et de discrétion, savait les raisons profondes de son témoignage. C’est aussi lui qui m’a recommandé de toujours associer Jean Koissi Tchougbe Gantin à toutes initiatives concernant le Cardinal dont le légataire testamentaire est Mgr Paul Vieira à qui j’envoie copie du présent courrier. Voilà le motif profond de ce message de confiance absolue.
En ce mardi 8 mai 2018 jour d’anniversaire de naissance du très cher et vénéré Cardinal Bernardin Gantin, le Seigneur, par son intercession, nous fait la grâce exceptionnelle de confirmer la disponibilité en marche des moyens qui nous ont été avancés et dont nous avions absolument et urgemment besoin pour dans l’esprit de “ Populorum progressio” poursuivre efficacement notre mission pour la paix par le dialogue interreligieux en vue de l’éradication de la pauvreté et pour assumer dans le même temps notre contribution à la relance des activités de la Fondation portant le nom prestigieux de ce haut prélat, fierté pour l’Afrique et pour l’Église.
L’opérateur économique Mathias de Chaccus vient en effet de nous exprimer par un message crédible, l’ancien Ministre et Ambassadeur Albert Agossou, sa volonté et sa décision d’acquérir notre actuelle résidence pour y installer un Centre de communication audio-visuelle. Le titre foncier de notre immeuble est désormais à sa disposition.
Ceci nous permet de nous libérer dès la fin des procédures notariales et autres, d’une obligation d’engagement spirituel de consacrer une partie de nos dernières ressources à l’oeuvre de paix qui nous a été inspirée.

Je confesse en effet aujourd’hui qu’à mon humble avis, c’est bien “l’oeil épiphanique” du Cardinal Gantin, dont je suis un des familiers, qui a inspiré l’ingénieuse démarche empruntée et qui promet s’achève harmonieusement en confrontant notre foi… “par un autre chemin ”!
Les détails de cette aventure sont en effet d’une incroyable fulgurance à commencer par la découverte tout à fait fortuite de comptes bancaires totalement oubliés et restés inactifs depuis des mois ! Mieux, malgré l’acharnement des forces obscures qui mettent tout en oeuvre pour bloquer certaines issues, l’intersection du Cardinal, sollicitée avez ferveur, a ouvert le chemin de la miséricorde divine pour la seule bonne et honorable solution révélée en ces jours de mémoire de sa naissance et de son rappel au Seigneur. Vous avez fixé la date du 10 mai pour rendre compte. Il se fait que ce 10 mai est le jour de l’Ascension.
Le Cardinal nous a quittés il y a 10 ans le jour de l’Ascension. Quelques années plus tard un autre frère inoubliable lui aussi, Jean Pliya, le rejoignait… le jour de l’Ascension ! Que de coïncidences et de symboles qui nous interpellent !
Nous ne pouvons donc qu’appeler à rendre grâce en profonde humilité et en grande joie. Je viens de rendre compte de cette situation dans toutes ses dimensions à l’évêque de Porto-Novo Mgr Gonsalo, qui reçoit copie de ce message. J’informe également Mgr Gnambode, son prédécesseur ainsi que Mgr Vieira, Mgr Gnonhossou (SMA) et le Père Houessinou (SMA).
Nous invitons ardemment tous nos frères et soeurs à célébrer, d’accorder la plus grande attention à la Maison Africaine de la paix où le “ Carrefour Cardinal Bernardin Gantin” accueillera les efforts et les échanges de dialogue interreligieux et interculturels pour la paix par le développement. La Maison africaine de la paix à Adjati a pour gardienne “Notre Dame de tous les peuples ” autour de laquelle se retrouvent déjà des groupes de prière.
Merci vraiment, chers amis pour votre compréhension, votre patience et votre confiance !
Ne mettons pas un point là où Dieu n’a mis qu’une virgule !

En forte union, cher frère ! Selon votre coeur
Albert et Isabelle (Fr Melchior et Sr Theophane)

Jeudi 10 mai 2018. Il est 23h26. Nous sommes à quelques minutes de la fin de la date butoir du remboursement des fonds dus par Albert Teovoedjre. Mais les 110 millions ne tombent pas. Le Président de la Fondation à travers un courrier demande à Tevoedjre de dire à son acquéreur de faire un pré-paiement de 110 millions sous seing privé. Lire la lettre ci-dessous.

Jeudi 10 mai 2018

Objet: Récupération de créance due par le Professeur Albert Teovoedjre, par la Fondation Gantin

Excellence M. Le Professeur,

J’ai été très déçu par votre correspondance du 8 mai 2018. Je m’attendais à un remboursement de la somme de 110 millions de francs Cfa que vous aviez prélevée, de manière inappropriée et inélégante, sur les ressources de la Fondation Cardinal Bernardin Gantin. La créance que la Fondation détient sur vous doit faire objet d’une disponibilité immédiate et non d’une disponible en marche comme vous l’écriviez, laissant sous-entendre un délai de remboursement des inséparable pour la Fondation.
Vous m’avez laissé croire que votre maison de Porto-Novo est mise en vente ; le produit de la cession vous permettra ainsi de vous libérer de votre obligation financière impérative et archi-pressante vis-à-vis de la Fondation. Je vous suggère très fortement que vous demandiez à l’acquéreur de vous faire un pré-paiement de 110 millions sous seing privé, qui serait régularisé après la vente notariée.

Je vous remercie pour votre compréhension.
La Fondation est prise à la gorge, c’est-à-dire sans sous, de votre fait, et il faudra revenir à la normalité très vite pour éviter des ennuis, dommageables à votre réputation et à la réputation du mémoire de notre Vénéré Cardinal.

Très respectueusement
Émile Louis Paraïso, Président de la Fondation Cardinal B. Gantin

À suivre !

Par Venance Tonongbé

Related posts

Bénin| Refus du culte de la personnalité du président Talon : Acte 2 du communiqué du 11 décembre 2018

Venance TONONGBE

Billet| Yayi renoue avec les bains de foule, Talon désapprouve les affiches à sa gloire

Venance TONONGBE

Coronavirus : Contaminé par son maître, un chat testé positif

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire