lamétéo.info
Société

Naturo-district Bénin : des spécialistes de la beauté s’engagent contre la dépigmentation

Nos mères, nos femmes, nos soeurs ! Avec Senghor nous chantions : « Femme nue, femme noire / Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté ! » Hélas ! Aujourd’hui elles sont 47% en Afrique et 57% au Bénin, ces femmes qui utilisent régulièrement des produits cosmétiques pour se blanchir la peau selon un rapport de l’organisation mondiale de la santé (OMS). Une association d’esthéticiennes, d’esthéticiens et d’autres jeunes amoureux du teint naturel regroupés au sein du groupe “Naturo-district Bénin” vent debout, engagent des actions contre la dépigmentation volontaire au Bénin.

Thérèse Akomedi, esthéticienne présente ici le but de Naturo-district Bénin 

Le 24 août dernier à Cotonou, esthéticiennes, esthéticiens et d’autres jeunes du groupe Naturo-district Bénin ont organisé un dîner de gala pour se mettre à disposition du public dans le but de lutter contre la dépigmentation. « Nous ne sommes pas là pour juger et condamner. Mais sensibiliser, comprendre et construire ensemble un espace contre la dépigmentation », a lancé à l’entame de la soirée, madame Thérèse Akomedi, l’une des responsables du groupe.
Ainsi, au cours de la soirée, des hommes et des femmes venus de Cotonou et ailleurs ont été sensibilisés à la lutte contre le blanchiment de peau à travers une communication sur les inconvénients de la pratique, animée par M. Franck Olivier Yedomon, dermatologue.

Afafa, artistes invités au dîner de gala, en prestation

À cela s’ajoutent de nombreux témoignages comme celui de madame Eudoxie Minhouénou, au ton persuasif ont été prononcés, qui n’ont pas manqué d’impressionner les participants à la soirée de gala. Ils ont ensuite suivi un défilé de mode qui a mis en valeur la beauté de la femme africaine dans son état naturel.

Défilé de mode pour magnifier la beauté de la femme sans produits dépigmentants

Du bio pour l’éclat de la peau noire

Convaincue que c’est pour des raisons esthétiques que des femmes et des hommes se dépigmentent, Mireille Gandaho, responsable à la communication de Naturo-district Bénin a révélé que des produits naturels sans effets secondaires existent aujourd’hui au Bénin pour maintenir l’éclat du teint naturel car l’utilisation des produits cosmétiques dépigmentants importés est un problème prioritaire de santé publique. « Le programme du groupe Naturo-district Bénin consiste à organiser des campagnes pour promouvoir les produits cosmétiques bio en vue d’inciter la population à les adopter. Ceci, à travers des foires, des conférences et un dîner de gala annuel », a précisé Mireille Gandaho.

Mireille Gandaho, responsable à la communication

Par ailleurs, le groupe Naturo-district Bénin invite le public à se rapprocher d’eux pour des conseils sur le choix des produits de corps. Car à chaque corps, son produit cosmétiques et il faut des spécialistes pour orienter. Il faut souligner que lancée en 2008, la campagne de lutte contre la dépigmentation au Bénin est à sa deuxième édition.

Venance Tonongbé

Related posts

Littérature – Les inégalités écologiques à l’aune du choléra : Ce que Raoul Fousséni dit des villes africaines à l’exemple de Cotonou

Venance TONONGBE

Église catholique-Bénin : un prêtre accusé d’avoir commis l’adultère avec une femme mariée

Venance TONONGBE

Bénin : DIRECT-AID offre plus de 12 millions FCFA en bourses scolaires aux élèves

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire