lamétéo.info
Société

Dr Wenceslas Mahoussi : « Les travaux académiques de fin d’études en journalisme devront apporter plus de valeur ajoutée »

Partager

La 5ème promotion des soutenances à l’École nationale des sciences et techniques de l’information et de la communication (Enstic/Uac) au Bénin a eu lieu ce samedi 16 mars 2019. Un motif de satisfaction pour le directeur adjoint de cette école, qui, avant de lancer l’ouverture de cet événement académique, avait livré aux professionnels des médias du club de presse “Café médias plus”, le vendredi dernier, les mesures prises pour que les travaux de fin d’études servent utilement la société.

« Quand on est en fin de cycle en journalisme, on a un produit. » Pour Wenceslas Mahoussi, ce n’est pas qu’un vœu qu’il formule aux étudiants dans un amphithéâtre. C’est l’analyse qu’il tire de son statut d’universitaire précédemment dans les écoles privées et aujourd’hui en tant que directeur adjoint de l’école publique de journaliste.

Dr Wenceslas Mahoussi

Selon le docteur en sciences l’information et de la communication, en dehors de la partie théorique du travail que présente l’impétrant à une soutenance, il y a une autre partie pratique de production audiovisuelle sur un sujet donné qui sert la communauté. Mais, fait-il remarquer, qu’« il est arrivé qu’à une soutenance, qu’on découvre des similitudes entre le travail fait par l’étudiant et d’un autre travail fait antérieurement par quelqu’un d’autre. Si on ferme les yeux sur ces genres de chose, c’est qu’on encourage le faux dans la République. » Le défi majeur consiste donc à lutter contre le plagiat qui démultiplie la part de valeur ajoutée. Un objectif dont l’atteinte est en point d’honneur dans son école. En effet, à Enstic/Uac, le directeur adjoint a mis en place une équipe chargée de vérifier si les thèmes de mémoire choisis par les étudiants ne sont pas déjà soutenus par d’autres personnes afin d’éviter les risques du copier coller. Dans ce but, l’universitaire propose l’installation d’une banque de données des mémoires appelée entrepôt et un logiciel de filtrage des mémoires plagiés en instance de soutenance . L’intérêt à terme, c’est de valoriser les travaux académiques de fin d’études pour répondre aux problèmes de la société.

Venance Tonongbé


Partager

Articles similaires

Parakou : deux corps sans vie découverts ce jeudi

Venance TONONGBE

Bénin : un homme se donne la mort à Parakou en laissant une lettre à ses sœurs

Venance TONONGBE

Bénin : Des tonnes de coton réduites en cendres

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page