lamétéo.info
Société

Bénin: Médecins et praticiens de droit s’unissent pour sauver les patients

Partager

Les juristes professionnels et les praticiens de la médecine s’engagent à réduire les abus et erreurs médicales dont sont victimes bien souvent les citoyens dans un pays où trop souvent le fatalisme prend le pas sur tout. Samedi 06 octobre 2018, ils se sont retrouvés à Cotonou pour lancer les activités de l’Association béninoise de droit médical et de la santé (Abdms) pour un meilleur bien-être des populations à travers l’amélioration de la qualité des soins.

« Les objectifs, a énuméré Me Saturnin Agbani, Président de l’Abdms, sont: promouvoir le droit médical et de la santé du Bénin, accompagner les victimes d’abus et d’erreurs médicales, organiser les relations entre les deux milieux professionnels. » Mais aussi, il souligne ce que n’est pas l’association: « il ne s’agira pas pour l’Abdms de développer un antagonisme malheureux entre deux maillons essentiels de la chaîne professionnelle de notre société. » « Sa mission, précise l’avocat, c’est d’œuvrer à une convergence d’idées et d’informations pertinentes des acteurs, de favoriser un croisement de connaissances devant aboutir à des résultats évidents. »

Vue des médecins et praticiens de droit présents à la cérémonie

Ainsi déclinés, les objectifs et missions de l’Abdms sont en parfaite symbiose avec ceux de l’Ordre des médecins au Bénin. Et pour cause: « le discours qu’a prononcé Me Saturnin Agbani, Président de l’Abdms est celui que devrait prononcer le président de l’Ordre des médecins du Bénin, tant les objectifs et missions que s’est fixée l’association concordent avec les objectifs et missions de l’Ordre des médecins du Bénin », s’est réjouit Dr Francis Dossou, président de l’ordre des médecins du Bénin.

Saluant la création de l’Abdms, le Bâtonnier Me Cyrille Djikui a déploré le fait que le médecin Béninois est bien souvent tranquille lorsqu’il commet des erreurs médicales entraînant la mort du patient car comptant sur des Béninois qui remettent tout à Dieu.
Même tonalité au niveau du ministère de la justice du Bénin représenté par la Directrice de cabinet du ministre qui a rappelé à l’occasion les différentes réformes entreprises par le gouvernement Béninois dans le secteur de la santé. « l’Abdms se veut être, entre autres, un instrument qui oeuvre au relèvement de la qualité des soins. À ce titre, le gouvernement ne saurait marchander son soutien », a-t-elle souligné.

Venance Tonongbé


Partager

Articles similaires

Cotonou_Ecole de Base de Sainte Rita : un cas préoccupant d’insalubrité

Venance TONONGBE

Succès au CEP et au BEPC: Pari réussi pour “Edubourses” à Drabo

Venance TONONGBE

Bénin| structures de volontariat de jeunes: 2 organisations de la société civile certifiées sur 12

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire