lamétéo.info
Politique

Panels sur les mémoires du chaudron: les clefs pour la conquête du pouvoir au Bénin

Les membres du forum “Breaking News” ont organisé une soirée intellectuelle sur le thème : « Que retenir des 100 premiers épisodes de Mémoires du chaudron ? », de Tiburce Adagbe le mercredi 04 juillet 2018 à Cotonou . Quatre spécialistes des questions d’ élection et de communication sont intervenus sur différentes thématiques.

Kwamé Senou à gauche et Léon Koboudé, panélistes.
De la gauche vers la droite, Kwamé Senou et Léon Koboudé, panélistes.

En analysant le discours littéraire des Mémoires du chaudron, le panéliste Kwamé Senou, a tenu à préciser le contexte de sa publication sur les réseaux sociaux. Selon lui, tout a commencé lors d’une discussion sur le forum Whatsapp “ Breaking News ”dont Tiburce Adagbe est membre. En effet, c’est en voulant clarifier une situation sur un fait évoqué au cours de la discussion que M. Adagbe s’est lancé dans une suite de récit qui nourrit aujourd’hui quotidiennement les nouveaux médias aujourd’hui. À la lecture des 100 premiers épisodes, M. Senou soutient que les Mémoires du chaudron sont à la fois un récit, un essai politique et une autobiographie de l’auteur.

Dans son exposé sur le thème sur le thème “Lecture et analyse sociologiques du comportement électoral au Bénin et à travers Mémoires du chaudron”, Léonce Koboudé, deuxième panéliste a montrer à la lumière des révélations des Mémoires du chaudron que pour avoir le pouvoir au Bénin, Il faut avoir préalablement un ancrage social, économique ou politique. À cela s’ajoute ce que l’aspirant au pouvoir politique représente comme symbole dans le coeur du Béninois, sans oublier l’incontournable soutient des médias. « Les médias ont leur place dans la stratégie de conquête du pouvoir et l’élection de Boni Yayi en 2006 en est la parfaite illustration», a -t-il déclaré.

Agapit Maforikan
Agapit Maforikan

Pour sa part, Agapit Maforikan, autre panéliste estime que la fidélité aux faits qui a guidé l’auteur dans son récit, fait des 100 premiers numéros de Mémoires du chaudron un chef d’œuvre. « L’absence de l’existant à donné aux Mémoires du Chaudron, tout un succès retentissant », a-t-il ajouté. Enfin le quatrième thème intitulé “Impacts possible de mémoires du chaudron sur la conception de la communication politique au Bénin .”, présenté par M. Célestin Guidimey, général de police à la retraite a livré à l’assistante les déterminants d’une élection présidentielle. Ainsi, selon le général, sans un ordre chronologique a montrer que tout candidat doit avoir un fief électoral, l’information et le renseignement. En ce qui concerne le renseignement, Il doit infiltrer le camp adverse pour être informé sur tout.

Célestin Guidimey, panéliste
Célestin Guidimey, panéliste

À cela s’ajoute la connaissance de la sociologie et de l’histoire politique du Bénin. « Un candidat à une élection présidentielle doit savoir que le groupe linguistique “Adja” est un faiseur de roi et que les groupes “Fon” et “Goun” entretiennent toujours des clivages », illustre M. Guidimey. Les autre éléments à retenir sont la communication personnelle avec l’électorat, le soutien des grands électeurs, Le rôle des réseaux ( religion, la mafia ), l’argent et les ressources humaines et immatérielles et enfin les soutiens étrangers.

À rappeler que les 100 premiers épisodes Mémoires du chaudron révèlent les coulisses de la conquête et l’exercice du pouvoir d’État par Boni Yayi élu aux élections présidentielles de 2006.

Plusieurs personnalités étaient à cette rencontre dont les communicants de l’actuel chef d’État, le président Patrice Talon.
M. Tiburce Adagbe a marqué également de sa présence, la séance.

Venance TONONGBE

Related posts

Bénin – Communales 2020 : Mathias Donvidé, le joker du BR à Zagnanado!

Venance TONONGBE

Bénin : Une nouvelle démission à Moele-Bénin

Venance TONONGBE

Bénin-législatives2019: Conquête parlementaire sur fond d’appétit en blocs

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire