lamétéo.info
Actualités

Affaire «TF1_Les enfants esclaves au Bénin »: un des acteurs du film docu réagi

La Météo l’a rencontré dans les locaux de l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma) à Cotonou où il donne actuellement des cours. De nationalité Camerounaise, Daniel Noah est un journaliste ayant participé à la réalisation du film de Tf1 pointant le Bénin comme un pays de vente d’enfants esclaves. Il explique ici le contexte dans lequel le film avait été réalisé depuis 2013 et révèle les mobiles de sa diffusion actuelle.

Tout a commencé en 2013, raconte le journaliste, l’enseignant et chercheur à l’Université de Limoges et à Yaoundé. « le trafic des humains s’est concrétisé cette année là avec un accident au niveau de Kribi au Cameroun. Des trafiquants d’enfants ont déversé plus de 200 enfants sur la côte Camerounaise. Après enquête, ces enfants provenaient du Bénin. Ils étaient destinés au Gabon. », a confié Daniel Noah. C’est après cet évènement qu’il a été contacté en tant que journaliste reporter pour participer à la réalisation du film documentaire qui fait polémique aujourd’hui.
Une partie des images a été tourné au Bénin avec la couverture de l’Unicef. « Une fois terminé, le documentaire avait été diffusé à l’époque dans le cadre de la sensibilisation pour proteger les enfants et dissuader les parents », rappelle Daniel Noah.

Les français à la recherche d’un bouc émissaire

Selon le chercheur, TF1 diffuse aujourd’hui ce film documentaire pour ‘‘ dédouaner’’ la France dans ce qui se passe en Libye actuellement. « La France de Sarkozy a créé un État néant en Libye avec la mort de Kadhafi. Elle se sent donc responsable de la traite négrière qui s’y déroule en moment », explique le consultant. Et il ajoute: « elle a mal et est donc dans une campagne de ridiculisation pour détourner l’attention des gens ».

Activisme politique

« Le gouvernement béninois fait de la publicité gratuite à TF1. C’est de l’activisme politique », a commenté le chercheur à propos du communiqué du ministre des affaires sociales du Bénin dénonçant la ‘‘manœuvre’’ de TF1. Il conseille que pour ne pas attirer plus d’attention sur ce ‘‘coup’’ de TF1, le gouvernement doit simplement se contenter d’expliquer tout ce qui se fait en faveur de la protection des droits des enfants.

D’ailleurs Daniel Noah, fort de ses 42 ans de pratique du métier du journalisme pense que même si en matière déontologique, ce film documentaire pose problème, il n’y a pas de matérialité de la faute de la chaîne française TF1 en matière de droit.

Venance Tonongbé.

Related posts

Gestion foncière à Abomey-Calavi : Le Maire Ahouandjinou évoque un soupçon de manipulation des rapports des géomètres

Venance TONONGBE

Convention Nocibe – Bénin : retour sur les signatures de Koupaki, Kassa, Lawani, Akofodji et Ouinsavi à allure de scandale d’Etat

Venance TONONGBE

Coronavirus, quarantaine, emmurement : la maladie, véritable ennemi de l’homme !

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire