lamétéo.info
International

Traite des migrants nègres en Lybie : À qui la faute ?

Trois siècles sont passés, depuis que Victor Schoelcher a prétendu avoir aboli l’esclavage, ne serait-ce qu’officiellement. Cela est à son honneur même si derrière le rideau de l’asservissement des peuples nègres, le commerce continue à vau-l’eau. C’est une réalité bien évidente que nul n’ignore. La chaîne de télévision américaine, CNN, n’a fait que rappeler au monde entier ce qu’il sait. Parler de révélation dans ce contexte, serait plutôt une façon malsaine de légitimer l’hypocrisie internationale qui prévalait face à ce drame des migrants nègres en Lybie. Si la preuve est établie que des intérêts occidentaux financent ce trafic monstrueux et inhumain, on ne peut que s’offusquer devant l’avalanche de critiques et d’indignation qui déferlent de part le monde.

Migrants noirs en Libye

Qu’à cela ne tienne, il importe tout de même de situer les responsabilités sur ce fléau.
La première qui reste la plus plausible, est celle des gouvernants irresponsables qui hantent l’africaine au lieu de la diriger. Plus préoccupés à amasser une fortune illicite et à user de stratagèmes aussi ubuesques que machiavéliques pour se maintenir éperdument au pouvoir, il ne voit pas la misère de cette jeunesse qui ne demande qu’à vivre. Privée de tout voire du minimum vital, elle succombe innocemment à l’appel des sirènes du désert. Et c’est dans les griffes d’esclavagistes sans foi ni loi qu’ils vont échouer. Tout compte fait, ces jeunes s’imaginent certainement que ça ne peut être pire que chez eux. Même si les faits semblent démentir cette conviction, les succès connus par quelques uns parmi eux viennent corroborer cette thèse.

La deuxième responsabilité est assurément occidentale. Certes, nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Les africains sont les premiers responsables de leurs problèmes. Mais dans le problème lybien, les Occidentaux ont une responsabilité historique. Leur volonté de repousser aux frontières tous les migrants à destination de l’Europe est d’une façon ou d’une autre, à la base de la filière lybienne. En ayant promis aider financièrement tous les États qui agiraient dans ce sens, ils ont donné des idées aux personnes de mauvais aloi.
Et les conséquences sont là, avec ces images qui rappellent les abominations de la traite transatlantique. L’Europe est donc au cœur du scandale. Il est bien ridicule que Macron parle de crimes contre l’humanité alors même que la France continue à pousser les migrants vers la sortie. Il est temps que les Occidentaux cessent de cacher leur nudité au pagne de la vérité en reconnaissant leurs erreurs d’appréciation sur le phénomène de l’immigration.

Manifestants anti esclavage

Enfin, la troisième responsabilité est celle de la jeunesse africaine elle-même. Malgré la misère ambiante et les crises qui sévissent sur le continent, elle a tort de se lancer dans cette odyssée dont elle connaît les risques. Face à la déferlante d’images tristes et affligeantes liées aux drames de l’immigration dont la presse internationale se fait l’écho, les jeunes n’ont vraiment plus de raison de courir ce risque. Même si l’avenir semble funeste chez eux, il vaut toujours mieux y rester et réfléchir pour entreprendre plutot que d’aller se livrer aux esclavagistes si ce n’est à la mort.

Alors, si seulement chacun des acteurs pouvait prendre conscience et rectifier ses certitudes, peut-être que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Raoul Hountondji

Related posts

Meurtre de Kim: l’aéroport va être nettoyé

admin

Affrontements au Nigeria : Bill Clinton invite Buhari à dialoguer avec les manifestants

Venance TONONGBE

Côte d’Ivoire| Neutralité jusqu’à la présidentielle contre grâce présidentielle, ce que propose Ouattara à Gbagbo

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire