lamétéo.info
Société

People: fesse, lingerie et couleur, voici ce qu’en disent des Cotonoises

Partager

A chaque fesse sa lingerie, pas de drapeau tricolore ou encore pas besoin d’en porter. Avis aiguisés, drôles ou surprenants, elles se lâchent pour parler de leurs fesses, de leurs lingeries.

« Les femmes grandes de taille avec des jambes fuselées ont un postérieur adapté pour les string. Ce style de lingerie affine bien leur silhouette », estime Yvette, 37 ans, hôtesse de l’air dans une compagnie à Cotonou, au Bénin. Pour elle, tout dépend du fessier de chaque femme. « Les pistolets ou encore les hanches développées sont bien en boxer. Le boxer épouse facilement la forme des fesses et lorsque la femme est en pantalon son derrière est bien cambré ». Même tonalité pour Corine, étudiante de 25 ans qui pense que pour « les femmes aux fesses plates, ce sont des culottes bouffies qui aident à galber un peu le postérieur ». « Les femmes avec un fessier molasse doivent porter des lingeries avec de grosses élastiques permettant au fessier d’être plus discipliné ». Pour Blandine, « les shorts sont adaptés pour les femmes pas très grandes et légèrement arquées. Ce style de lingerie allonge un peu leurs fessiers et leur permet de redresser leur bassin ».
La lingerie, tout un art, toute une expertise donc. Et pourtant toutes les Cotonoises n’en portent pas. « Moi, je n’en porte pas donc je ne sais quoi dire. Je ne suis pas non plus experte en fesses, avoue Armande, télé-conseillère. Chez moi, c’est partout où besoin sera avec mon homme. Je ne m’encombre pas pour avoir à me ralentir dans le besoin ».
Avis que ne partage pas Yvette: « Pour moi il faut toujours en mettre. Évitons de nous exposer aux intempéries ». « Peut être quand j’aurai 55 ans je vais penser à en mettre », promet Armande.

Quid des couleurs?

« La lingerie de couleur assure et rend certains hommes bêtes, raconte Anne-Sophie. Je veux parler des connaisseurs. Mais, évitons le port des drapeaux tricolores c’est-à-dire Boxer rouge soutien bleu ou encore du noir bleu jaune ». Selon les Cotonoises interrogées, toutes ces lingeries sont plus excitantes lorsqu’elles sont assorties avec leur soutien-gorge. « Avant on nous pompait l’air qu’en matière de lingerie il ne fallait avoir que deux couleurs : le blanc et le noir, rappelle Yvette. Mais aujourd’hui tout cela est révolu ».

La rédaction


Partager

Articles similaires

Des choses à savoir sur le Béninois Kodjo Houngbèmè, l’acteur culturel au parcours limpide

Venance TONONGBE

« Xwéfá n’est pas Tofá! », tranche, Dossou Lessè, prêtre Fá au Bénin

Venance TONONGBE

Bertin Koovi répond à Daagbo de Banamè au sujet de la faiblesse s3xuelle : “Je te tire chapeau, tu as de l’imagination”

Venance TONONGBE

2 Commentaires

Anges-Rock HOUNGA novembre 16, 2017 at 6:19

Super sujet, l’avis des hommes est-il un paramètre primordial, où le confort avant tout.

Reply
Raoul HOUNTONDJI novembre 17, 2017 at 7:06

C’est un sujet intéressant. Et c’est déjà bien que les femmes elles-mêmes se lâchent sur cette question. Si les hommes s’y plaisent, c’est tant mieux.

Reply

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page