lamétéo.info
Société

Takou du ‘’Le Béninois libéré’’ : voici pourquoi le nom de sa femme apparait dans tous ses posts facebook

Partager

Aboubakar Takou

« Je ne suis pas le garçon fidèle à la maison. Je ne suis pas l’homme modèle », prévient d’emblée ‘’le lépreux de Gbodjè’’, comme il aime se faire appeler. Pourtant, dans tous les posts que Aboubakar Takou publie sur sa page facebook, ‘’Gi’’ (Gislaine), nom de son épouse ne passe jamais inaperçu. Pour Takou, c’est une manière à lui de constamment hommage à cette femme qui a souffert durant les six ans de suspension du journal ‘’Le Béninois libéré’’ par la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac). « Elle a souffert de ce que nous avons vécu. Alors quand je suis allé sur la toile, j’ai dit ‘’bon Abou, tu ne peux pas parler de toi sans invoquer le cas de cette femme ‘’Gi’’ qui a tout subit’’ », explique-le désormais journaliste réintégré par la Cour suprême du Bénin après avoir été exclu par la Haac.

Évoquant les souffrances subies par son épouse, il a fait cas du refus des États-Unis de lui accorder un visa parce que chômeur, pour que sa femme aille accoucher en Floride.  « Alors j’ai attaqué Yayi (ancien président du Bénin) en manuscrite par le biais de Rachelle Yayi qui était secrétaire particulière du Président : c’est à cause de vous que je n’ai pas eu mon visa pour faire voyager ma femme aux États-Unis. Automatiquement, Yayi m’a fait faire un passeport diplomatique pour que je puisse voyager », a affirmé Aboubakar Takou le vendredi 2 juin 2017 à ‘’Café media plus’’.

Par Venance Tonongbé


Partager

Articles similaires

Bible: témoignages de pasteurs et fidèles sur le séminaire en ligne de Good News Mission

Venance TONONGBE

Au Bénin, des progrès mais aussi des violations en matière des droits humains selon Amnesty international

Venance TONONGBE

Noël à l’orphelinat Dr Obayomi Sacramento : la promotrice met la joie au cœur des pensionnaires

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page