lamétéo.info
Société

Comlan Brice Lokossou: « Je suis heureux de rencontrer de “vrais” humains moi qui ne voulais pas servir en brousse »

Dans entretien une semaine après sa prise de service, l’un des lauréats au dernier concours de recrutement au profit de l’enseignement secondaire au Bénin, qui a été affecté à Copargo au nord malgré lui, exprime sa « grande joie d’avoir rencontré des “hommes” qui se plient en 8 pour le servir ».

Propos recueillis par Venance Tonongbé

Lundi 13 février 2017. Comlan Brice Lokossou, déclaré 6ème sur le plan national, dans la catégorie élève professeur certifié, est affecté à copargo. Village septentrional situé à 20km de Djougou, entre Kpabegou et Natitingou. Il est prié de prendre service au collège d’enseignement général dudit village dès le jeudi 16 février. Déception et colère du jeune recrue qui ne connait rien du nord et qui avait d’ailleurs pris un engagement décennal à la demande du gouvernement de servir au sud du Bénin (département de l’atlantique et du littoral). Néanmoins, il part prendre service et découvre la ‘’solidarité du village qui le fait oublier Cotonou et le Ceg godomey où il enseignait en tant qu’enseignant vacataire.
L’élève professeur certifié de français explique au journal La Météo comment il est passé de la déception à l’annonce de son affectation à « la grande joie » au contact du terrain.

Comment était votre état d’âme quand vous avez appris que vous êtes affecté à Copargo ?

J’étais sérieusement abattu. Miséreux, j’ai hurlé ma rage. Qu’allais-je fais si loin de chez moi, sans sous, sans connaissance du terrain  Franchement, je n’y croyais pas, je n’y pouvais bref, je ne voulais pas servir en “brousse”.

Qu’avez-vous vécu sur le terrain, une fois à Copargo ?

Sur le terrain ? Ah quelle grande joie de voir de “vrais” humains, des “hommes” qui se plient en 8 pour vous servir. J’ai vu des membres d’administration toquer des portes pour me loger. Des villageois très joyeux de recevoir un jeune prof venu de très loin pour enseigner à leurs enfants. Franchement j’ai été touché de voir qu’à Copargo, la vie se résumait en un seul mot : SOLIDARITE. J’ai logé gratuitement dans une maison remplit de femmes dévouées. Ah Copargo, ah quelle merveille. Merci de m’avoir envoyé là où je ne dépense rien. Oui rien car, il y a toujours quelqu’un pour te donner à manger gratuitement ou te payer ton plat. Quelle solidarité ! Deux jours avaient suffit pour regretter de n’avoir pas été au nord plus tôt.

Donc vous n’avez eu aucune difficulté ?

Il y a que le nord vous oblige de respecter la nature et les règles d’hygiène pas de façon temporaire comme à Cotonou où j’ai vécu jusque-là. Mais, de façon permanente : se vacciner contre la méningite… porter son cache-nez à cause de la poussière, porter un pull en plein temps etc. L’autre difficulté est l’insuffisance d’eau. Il faut se lever tôt, se munir de quelques bidons de 25l pour une partie de puisette des fois loin de chez vous. Bref mis de coté ces peines qui, il faut le dire sont allégées mille fois pas les villageois, tout va plus que bien.

Que coûte la vie à Copargo ?

(Rire).Je me demande ce que nous cherchons à Cotonou. Le loyer coûte 3 fois moins cher au nord. je ne parle pas de Natitingou ni de Djougou où on a des chambres entre 5mil et 15mil. Dans les autres villages, le logement est sans avance ou soit avec une avance de 2 ou 3mois au plus. À Copargo, les chambres vont de 1 500f à 7000f avec tout le confort possible. Qui loue d’ailleurs là-bas ? On vous donne une chambre gratuitement, un repas gratuitement, lave et nettoie votre moto contre 100f représentant les frais du bidon et du transport d’eau.
Tenez ! Le sac de charbon, de maïs, d’ignames coûtent 5 fois moins qu’à Cotonou. Par exemple actuellement, le sac de charbon coûte 3 mil, de mais 8 mil etc. Ces prix varient en fonction de la période de l’année. La viande ? Ha ha ha… la seule viande chère est celle de chien. Bref, avec un peu de familiarité, les autochtones vous donnent gratuitement ces vivres.

Venance Tonongbé

Related posts

JO Tokyo 2021: Ce qu’a fait l’amazone Odile Ahouanwanou pour redonner de l’espoir aux Béninois

Venance TONONGBE

Soins et beauté de cheveux : Lolo Andoche crée l’événement ce samedi avec Dr Nappy-by Roméo

Venance TONONGBE

Bénin: l’Ambassadeur Théodore C. Loko en deuil !

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire