lamétéo.info
Actualités

“L’évaluation diagnostique des 24 août et 7 septembre 2019 n’a rien apporté de positif à l’école béninoise”, constate le FRONT

A la suite d’une série d’interrogations, le bureau exécutif national du Front d’action des syndicats de l’education (FRONT) conclue que les différentes évaluations diagnostiques dont les enseignants, Agents contractuels d’État promotion 2008, du primaire et secondaire avaient été soumis en 2019 n’ont servi à rien qui impacte positivement l’école béninoise.

En réunion statutaire le lundi 14 septembre à Cotonou, les responsables du FRONT ont dressé le bilan de l’évaluation diagnostique des 24 août et 7 septembre 2019, à laquelle ils s’étaient opposé à l’époque. « Si l’évaluation visait effectivement l’amélioration des performances des enseignants des deux sous-secteurs et par ricochet celle de l’offre éducative, on se demande pourquoi, un an après, ceux n’ayant pas atteint le seuil de réussite ne sont toujours pas mis en formation en vue de leur réévaluation et éventuellement leur réorientation dans les ministères de leur choix comme prévu par le gouvernement », s’interroge le bureau ?

Eric Méthode, l’un des porte-parole du Front

Et de poursuivre : « Qu’est-ce que cette évaluation qui a mobilisé toute l’attention de l’opinion publique nationale et internationale ainsi que les ressources du contribuable a-t-elle apporté en termes de plus-value au système éducatif béninois? »

A-t-il la réponse ? Oui car le Front invite le ministre des enseignements maternel et primaire et son collègue des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle “à reconnaître que l’évaluation diagnostique des 24 août et 7 septembre 2019 n’a rien apporté de positif à l’école béninoise”.

Fort de ce constat fait, cette organisation syndicale en appelle à la clémence du président de la République, Patrice Talon afin “d’ordonner la réhabilitation” de trois cent cinq (305) enseignants dont les contrats ont été rompus parce que ayant refusé de se faire évaluer à l’époque.

Related posts

Supposé salaire non payé au ministère de la défense du Bénin : Non, Azannaï ne peut se plaindre de rien

Venance TONONGBE

Banouto de retour sur la toile avec des enquêtes sur les défis socio-économiques et sécuritaires des communes frontalières du Bénin

Venance TONONGBE

Bénin-Bepc blanc: une fuite d’épreuves, 9 têtes d’inspecteurs tombent

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire