lamétéo.info
Société

Bénin : “La porte du non retour” a où se fixer, Fréjus Le Miroir en fait un tableau pour salon

A quelques jours des 60 ans d’indépendance du Bénin le photographe Fréjus Fiossi, alias Le Miroir a une pensée pour ces millions de Béninois et Africains qui quittèrent jadis la terre de leurs ancêtres pour rejoindre en bateau l’occident au nom de la traite négrière. Il vient de s’emparer de son appareil photo pour poser sur un tableau, “La porte du non retour”, souvenir des atrocités commises par les colons…

Fréjus Fiossi, alias Le Miroir

Érigée en 1995 à l’initiative de l’UNESCO sur la plage de Ouidah, au Bénin La porte du non retour représente le lieu d’où sont partis les bateaux de la traite négrière à destination des pays occidentaux.
Selon l’artiste, ce tableau d’art où figurent les différentes sculptures et fresques symbolisant les esclaves n’est pas fait seulement pour décorer les bureaux et salons mais c’est une œuvre pour nourrir la mémoire collective en tout lieu.
Disponible en format 40×50, Fréjus Le Miroir invite le public à se l’offrir en cette veille de l’accession à l’indépendance du Bénin. Pour cela, un seul numéro à contacter : (+229) 96091754

Related posts

“La route des pêches à la marche” : un samedi d’initiative citoyenne pour l’écotourisme sportif au Bénin

Venance TONONGBE

Concours Wiki Loves Earth2019 : les lauréats au Bénin !

Venance TONONGBE

Dérèglement climatique au Bénin: les anciens boursiers de la Danida contribuent aux réflexions

Venance TONONGBE

1 Commentaire

Baba juillet 29, 2020 at 8:10

Quel jour le gars là sourit un peu. Pardon tu renfrogne trop la mine. Soit un peu souriant mon chèr

Reply

Laissez un commentaire