lamétéo.info
Actualités

Bénin – Covid-19 : « Reprendre les cours de CM2 en terminale, c’est inquiétant ! », dixit Noël Chadaré

Le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), Noël Chadaré a réagi à la décision du Conseil des ministres du Bénin de renvoyer les élèves des classes CM2 en terminale à l’école dès le 11 mai 2020. Au micro de nos confrères de Fraternité FM Parakou, Il a affirmé que la décision relative à la reprise des cours à partir de la classe de CM2 en terminale représente une source d’inquiétudes dans un contexte de pandémie du coronavirus.

« Cette décision de faire revenir tous les élèves de CM2 en terminale est inquiétante. C’est inquiétant parce que c’est le grand nombre (…) Avec cet attroupement dans les classes avec un effectif pléthorique, on aurait pu faire l’option de la reprise par vague », soutient le syndicaliste.
« C’est inquiétant parce que cela pourrait affecter le travail. Cela peut être source de psychose au niveau des enseignants et des apprenants qui sont au nombre de 50 ou 60 élèves dans les salles de classe», a-t-il ajouté en rappelant les modes de contamination du covid-19.

Par ailleurs, au niveau du primaire, même si Chadaré salue la décision du gouvernement de maintenir les apprenants de la maternelle au CM1, à la maison, donc une reprise par vague, il trouve surprenant le long temps accordé à ces enfants appelés à reprendre les cours le 10 août. « Ils sont à la maison depuis le 30 mars. Cela fait 4 mois. Est-ce qu’ils ne vont pas désapprendre ?» s’interroge, le Sg de la Cosi-Bénin, qui par ailleurs est un conseiller pédagogique en français. Il fait aussi remarquer que le mois d’août est un mois de fortes pluies et de maladies qui pourraient être un obstacle au bon déroulement des activités pédagogiques.

Pour finir, le syndicaliste reconnaît que certaines mesures prises dans le cadre de la reprise des cours sont salutaires, notamment la distribution gratuite des masques de protection annoncée et le dépistage des enseignants même s’il trouve que cette dernière mesure est une décision tardive.

Venance TONONGBE

Related posts

Ce que Ayadji pense du bilan à mi-parcours du président Talon

Venance TONONGBE

[Chronique] JME 2020 : Un appel à une gestion durable de l’eau pour le climat

Venance TONONGBE

Troubles à Savè (Bénin) : auteurs, ce qu’ils veulent, solution, la part de vérité du député Robert Gbian (vidéo)

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire