lamétéo.info
Actualités

Covid -19 – Communales2020 : la distanciation sociale à l’épreuve de la campagne électorale au Bénin

Malgré la persistance de la pandémie du Covid-19 et les risques de contagion liés au non respect des mesures barrières, le gouvernement béninois a maintenu les communales du 17 mai prochain. Dans la droite ligne de ces élections, la campagne électorale, médiatique cette fois-ci, a été ouverte le 1er mai dernier. Mais connaissant l’enthousiasme suscité par les périodes de campagne électorale chez nous, il faut craindre que des mesures comme celle de la distanciation sociale soient foulées au pied.

Le gouvernement a été strict sur la question. Les mesures barrières contre le Covid-19 doivent être respectées dans le cadre du processus électoral. Mais après seulement deux jours de campagne, on constate que la distanciation sociale risque d’être mise en berne pour des soucis de proximité entre candidats et électeurs. Après quelques descentes sur le terrain, on reste sur sa faim quant au respect de cette mesure aussi importante que toutes les autres. Dans plusieurs localités du pays, on tombe sur des rassemblements de personnes à peine soucieuses du respect de cette mesure et des autres aussi d’ailleurs.

Cet état de chose n’est pas de nature a barrer la voie à la propagation de la maladie. Au contraire, il fait le lit à une vague de contagion qui serait difficile à gérer en son temps. Aussi, importe-t-il d’en appeler au sens du civisme aussi bien des candidats que des populations face à cette légèreté suicidaire qui pourrait leur coûter. Certes, les électeurs étant habitué au contact direct avec les candidats, la campagne médiatique décrétée par la Céna peut leur paraître absurde et peu pertinente. Il est alors du devoir des candidats de leur en expliquer la pertinence afin qu’ils s’en tiennent aux canaux de communication choisis à cet effet. Ils ont l’obligation morale de veiller à la survie des populations en agissant dans ce sens. À defaut de cela, ils s’exposent eux-mêmes au coronavirus autant qu’ils y exposent leur futurs administrés. Les candidats doivent en prendre conscience afin que la campagne ne se déroule pas au mépris de la vie humaine qui devrait les préoccuper en premier ressort.

Par ailleurs, le gouvernement devrait veiller au grain afin que cette campagne se déroule dans le respect des règles fixées pour la régir. Quand on sait que des pratiques comme le porte-à-porte sont décisives dans le choix des candidats au soir de la clôture de la campagne, il va sans dire que ces laisser-aller pourraient nous conduire à une vague critique de contamination par la maladie à coronavirus si rien n’est fait.

Face donc aux risques liés au non respect des mesures barrières contre le Covid-19, chacun, candidats comme électeurs, doit faire primer la raison sur l’émotion afin que la campagne électorale se déroule sans grincements de dents dans les jours à venir. Il y va de l’intérêt de la nation. Et un homme averti en vaut plusieurs.

Raoul HOUNTONDJI

Related posts

Bénin : Les cours perturbés dans les collèges et lycées de l’Atlantique ce jeudi

Venance TONONGBE

Peace Lady 2018: l’Ong-Fed dément les accusations de fraudes et rassure

Venance TONONGBE

« J’ai un regret profond par rapport au Président Talon », avoue Céphise Beo Aguiar, SG de Moele-Bénin

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire