lamétéo.info
Société

Bénin : Une application mobile de collecte des données socio-foncières au coeur d’un atelier à Natitingou

Depuis ce lundi 16 mars 2020 à Natitingou, se tient un atelier sur l’utilisation d’une application mobile de collecte des données socio-foncières à l’intention d’une trentaine d’animateurs et de responsables fonciers communaux des ONGs et bureaux d’études spécialisées dans l’intermédiation foncière sociale dans les communes d’intervention du Fi-Agri dans les départements de l’Atacora et de la Donga.

Les Technologies de l’Information et de la Communication, notamment le téléphone mobile et l’internet offrent une véritable opportunité pour faire des enquêtes topo-foncières.
Ainsi, l’application SIF Mobile dont l’utilisation nécessite une formation, est une initiative du Fonds d’investissement Agriculture (FI-Agri) du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, grâce au soutien financier de la Coopération allemande (KFW). L’objectif de cet atelier est d’entretenir les acteurs du foncier sur plusieurs modules juridico-institutionnels, notamment la présentation du SIF Mobile, de l’enregistrement des bas-fonds, des zones humides des droits d’administration et des droits délégués à partir de cette application mobile. Ainsi, au terme de six jours de formation, le personnel des ONGs chargées de l’intermédiation sociale et de l’enregistrement des droits doit pouvoir utiliser facilement ce nouvel outil technologique dans le cadre des enquêtes topo-foncières prévues pour démarrer très bientôt.

« Le nouveau système d’information foncière mobile (SIF Mobile) installé sur des tablettes permettra à ceux qui s’occupent de la collecte des données socio-foncières de pouvoir enregistrer des données plus fiables, sans redondances et de permettre à ce que les données puissent être sécurisées et utilisées sur le long terme », a justifié l’expert foncier Dieudonné Gbébada au lancement de cet atelier. S’en est suivi de l’intervention du conseiller technique au foncier du projet Fi-Agri, Elias Béhanzin, qui souligne qu’il s’agit de se conformer aux exigences du manuel de procédure et à terme d’avoir des données facilement intégrables au cadastre national.

Mathieu Toko

Related posts

Bénin : Le Fi-Agri forme des experts géomètres à l’utilisation d’un GPS de dernière génération

Venance TONONGBE

CAN Cameroun 2021 : le calendrier des éliminatoires !

Venance TONONGBE

Bénin_Médias: Se spécialiser ou disparaître

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire