lamétéo.info
Politique

Bénin – Querelles entre partis soutenant le pouvoir : Talon décide de réagir…

On en sait un peu plus sur les sujets que Patrice Talon, président de la République, a abordés la semaine dernière, avec des responsables du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin). « On s’est plaint de ce que les blocs ( les partis Union progressiste et le Bloc républicain ndlr) racontent sur nous. Quand ils sentent qu’on est en mobilisation quelque part, ils vont récupérer les gens pour leur dire: “ils ne vont à aucune élection. Le chef de l’État vient pour eux. Il va détruire tout ce qui est là”», a révélé Edmond Ayindé, vice-président de Moele-Bénin, vendredi 07 février à Café Médias Plus.

Edmond Ayindé, vice-président de Moele-Bénin

“Ne plus utiliser mon nom pour aller déstabiliser tel ou tel autre bloc”

En réponse, à ladite plainte, le président Talon aurait promis de rappeler chacun à l’ordre pas pour empêcher la “guerre” mais sur un point précis. « Il a dit je vais leur dire de ne plus utiliser mon nom pour aller déstabiliser tel ou tel autre bloc sur le terrain. Mais je ne peux pas empêcher des blocs qui disent des choses qui vous déstabilisent mais mon nom, je vais leur dire de soustraire ça », a rapporté Edmond Ayindé.

Il a aussi prévenu, allusion faite aux élections municipales et communales prochaines : « Nous sommes entrain d’élaborer des éléments de langage pour faire tomber les deux blocs. Ce que vous allez entendre plus c’est de montrer l’incapacité de nos aînés qui sont entrain de conduire les blocs-là à faire quelque chose pour le pays parce qu’on les a vus faire par le passé ».

Revenant sur la rencontre du mardi dernier, le vice-président a affirmé que Talon avait pour objectif de féliciter le parti pour son travail sur le terrain. « Quand on a commencé Moele-Bénin, beaucoup d’entre nous avaient la crainte. Il fallait éparpiller les choses dans les blocs. Mais on a démarré. Le chef de l’État, sur le parcours a compris que ce qu’il se passe n’est pas à négliger. Il nous l’a dit », s’est réjoui l’invité de Café Médias Plus.

Venance Tonongbé

Related posts

Révision de la constitution du Bénin : L’étonnante ‘’superpuissance du Président de la République’’ dans le projet de révision de Talon

Venance TONONGBE

Bénin – Résistance : Hounvi, le dindon de la farce?

Venance TONONGBE

Tentative d’un 3eme mandat présidentiel en Côte d’Ivoire et en Guinée : un débat essentiellement éthique et politique ( Victor Topanou)

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire