lamétéo.info
Société

Naissance de l’Ordre suprême des ancêtres au Bénin : une ONG au service de la communauté mondiale Vaudou

Ils sont quelques 50 millions de sympathisants Vaudou à travers le monde selon les estimations des dignitaires. Dans le cadre de la célébration des religions endogènes du Bénin, ce 10 janvier 2020, Dagbo Hounon, chef suprême du Vaudou et Pontife a procédé au lancement de l’Ordre suprême des ancêtres, une organisation non gouvernementale qui vise à unir au sein d’un même creuset toutes les personnes physiques ou morales qui ont pour centre d’intérêt le Vaudou et la culture.

Adepte de Vaudou

De façon opérationnelle, l’Ordre développera des programmes d’enseignement et mettra en place des médias consacrés à la diffusion de la culture du Vaudou.
« Désormais, le Vaudou ne sera plus qu’écouter mais présent à travers les médias et les nouvelles technologies», s’est réjouit Célestine Adjanohoun, Maire de Ouidah, ville hôte de l’événement. Car selon elle, « le Vaudou ne fait pas du mal. Le Vaudou ne fait que du bien».

Pas de danse Vaudou

Abordant dans le même sens, Inès Makpé, représentante Afrique de Isatis, filale du Groupe Isatis Capitale, basé au Canada qui s’investit dans plusieurs domaines dont celui de la mise sur pied et la promotion du tourisme mémorial et de la valorisation du patrimoine immatériel, s’est dite honorée de soutenir l’événement. « Nous avons un intérêt manifeste pour la sagesse et la culture vaudou ainsi que les attributs du patrimoine immatériel de l’humanité légués en héritage par nos ancêtres, à travers les différents royaumes qui constituent la mosaïque du Bénin d’aujourd’hui. En considération de ces faits, offrir un appui technique et une contribution financière au Palais Houxwé, pour soutenir la mise sur pied et les opérations de l’Ordre Suprême des Ancêtres, était pour nous tout indiqué », a soutenu la représentante de Isatis. Et de poursuivre : « C’est à la protection, la promotion et la diffusion du patrimoine immatériel qu’Isatis a décidé de se consacrer. En plus du patrimoine immatériel, le Bénin possède aussi une autre richesse qui le différencie des autres pays, il s’agit du patrimoine vivant que forment le collège des Rois, élites religieuses et traditionnelles du Bénin dont le Dagbo Hounnon fait partie. Reconnu dorénavant par l’article 10 de la constitution, il est l’un des dépositaires de l’histoire, de la tradition et des valeurs si chères au Bénin ».

Adepte Vaudou

Représentant le ministre de la culture, le directeur du patrimoine culturel, Paul Akogni a pour sa part félicité les initiateurs de l’Ordre. « Toute action menée dans le but de sauvegarder, documenter, identifier, protéger, revitaliser, promouvoir un élément du vodoun sera bien accueillie par le ministère », a-t-il rassuré.

Egoun-goun, Vaudou


Au cours de la cérémonie, le site web du chef suprême des religions a été lancé.

Mathieu Toko

Related posts

Bénin| Taux élevé de grossesses en milieu scolaire: voici la solution du maire de Grand-Popo

Venance TONONGBE

Bénin – Harcèlement sexuel : Quid des victimes qui s’affaissent au cachot du désespoir?

Venance TONONGBE

Soutenance de thèse à l’Université de Lomé : mention très honorable pour Mélodie Ossah

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire