lamétéo.info
Actualités

Bénin – politique : Des militants suspendus de leur parti pour “trahison”

Accusés d’avoir trahi le parti aux élections législatives d’avril 2019, des militants du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) ont été suspendus ce jeudi 7 novembre sur recommandation du congrès extraordinaire du parti, tenu du 2 au 3 novembre 2019.

Jacques Ayadji, Président de Moele-Bénin

« Il y a des militants qui ont posé un acte peu orthodoxe qui a disqualifié le parti aux dernières élections. C’est un acte de trahison et le congrès a décidé de les suspendre, » a déclaré le président de Moele-Bénin, Jacques Ayadji.
Ces militants proviennent de la 4ème circonscription électorale. « Des camarades de la 4ème circonscription électorale se sont retrouvés en position de doublons avec une autre liste (celle du Parti du renouveau démocratique, Prd, Ndlr). Une situation qui a occasionné la disqualification du parti aux élections législatives » explique le Secrétaire général, Céphise Béo Aguiar.

Céphise Béo Aguiar, Secrétaire général Moele-Bénin

Lire la déclaration du Parti

« PREMIER CONGRES EXTRAORDINAIRE DU PARTI MOELE-BENIN TENU LES 2 ET 3 NOVEMBRE 2019 A ABOMEY MESURES DE SUSPENSION DES MILITANTS AYANT ETE EN DOUBLE CANDIDATURE DANS LA QUATRIEME CIRCONSCRIPTION ELECTORALE LORS DES DERNIERES ELECTIONS LEGISLATIVES
A l’issue de son premier congrès extraordinaire tenu les 2 et 3 novembre 2019 à Abomey, le Parti a fait le point de la situation de certains militants qui se sont retrouvés sur une autre liste de candidature lors des dernières élections législatives. Il a été retenu :
1- Que les militants concernés soient suspendus du Parti. Il s’agit de :

  • KIHALOU Ouarando
  • BAROGA Yotto
  • NBETTY Arsène
  • HAMANI Billiaminou
    2- Que les concernés soient traduits devant le Conseil de Médiation et de
    Discipline du Parti, dont le rapport permettra au Bureau Politique de prendre les
    sanctions qui s’imposent conformément aux dispositions des textes
    fondamentaux du Parti.
    3- La ferme mise en garde à l’endroit de tous les militants du Parti pour que plus
    jamais une telle situation dangereuse et préjudiciable ne se reproduise.
    Fait à Abomey, le 03 novembre 2019.

Le Congrès. »

Ainsi, en attendant qu’ils soient écoutés sur les faits qui leur sont reprochés devant le Conseil de médiation et de discipline du parti, ces militants sont suspendus de toutes les activités du Moel-Bénin. Quant à l’instance chargée de les écouter, elle a trois mois pour rendre son verdict : les exclure ou non.

Mathieu Toko

Related posts

Affaire “détournement de 110 millions” : Face à l’imminence d’une comparution devant la Conférence épiscopale du Bénin, Tevoedjre annonce…

Venance TONONGBE

Cena-Législatives2019: dépôt de candidature dès ce jour, 5 partis légaux

Venance TONONGBE

Sommet Chine-Afrique: les deux grands dossiers du Sommet FOCAC de Beijing

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire