Bénin_Bepc : Deux surveillants de salle condamnés à deux ans de prison pour tricherie

Un professeur d’anglais et un agent administratif d’un collège, tous deux surveillants de salle ont été condamnés le jeudi 6 juin dernier à deux (02) ans de prison avec sursis et une amende de deux cent mille francs (200 000frs) chacun pour avoir aidé une apprenante à tricher lors de la session du Brevet d’étude du premier Cycle (Bepc) 2019.

La scène se déroule au Collège d’enseignement général de Godomey1 dans la commune d’Abomey-Calavi, lors de l’épreuve de mathématiques. Un surveillant, enseignant vacataire aurait remis deux copies à une apprenante. Il s’agissait en fait des exercices traités de l’épreuve qu’il a pris chez deux élèves qui avaient déjà fini sans leur accord. Ayant constaté la manœuvre, le second surveillant de salle qui, par ailleurs est surveillant général dans un collège privé de la place a demandé à son collègue de retourner lesdites copies aux élèves propriétaires sans toutefois le dénoncer aux responsables du centre de composition. Mais il a fallu que l’heure de la fin de la composition sonne pour que le professeur restitue les copies aux intéressés.

Réaction des victimes

Une fois à la maison, l’un des élèves victimes s’est plaint auprès de ses parents. Les parents ont saisi à leur tour, l’administration de l’école de leur enfant. Et c’est une fois saisie que l’administration dans ses enquêtes a découvert que le second élève victime était lui aussi un de ses candidats présentés au Bepc. Elle porte alors l’affaire à la direction départementale de l’enseignement secondaire. Convoqués par le directeur départemental de l’enseignement secondaire, en présence des deux élèves victimes et de la fille ayant bénéficié de la triche, tous accompagnés de leurs parents, les deux surveillants de salle ont reconnu les faits.

Une faute passible de deux ans d’emprisonnement

Présentés au procureur de la République près du Tribunal de Première Instance d’Abomey-Calavi, conformément aux réquisitions, les deux surveillants de salle ont écopé ce jeudi 6 juin 2019, de deux ans de prison avec sursis et une amende de deux cent mille francs chacun.
La question qui mérite d’être posée aujourd’hui est relative au sort qui sera réservé à la copie de la fille en mathématiques.

Venance Tonongbé.