lamétéo.info
Actualités

Presse béninoise, Takou is back : « victoire de la presse mais pas celle des associations faitières »

Aboubakar Takou, promoteur de Béninois libéré

Il le répète depuis quelques jours, après la levée de suspension de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac) sur son journal, ‘’Le Béninois libéré’’. Pour Aboubakar Takou, les associations des professionnels des medias ne l’ont pas soutenu lorsque la Haac suspendait son organe de presse et l’interdisait du métier du journalisme en République du Bénin. « On comptait sur nos associations professionnelles. Mais hélas, le communiqué qui a sanctionné notre situation disait clairement qu’il s’agissait d’une sanction pédagogique. Je dis interdiction faite à des professionnels de ne plus pouvoir exercer leur métier dans ce pays, suspension définitive d’un titre (organe) et il ait pu avoir des associations professionnelles pour dire qu’il s’agit là d’une sanction pédagogique », a-t-il regretté le vendredi 2 juin 2017 à ‘’ Café média plus’’

Toutefois, le promoteur de ‘’Béninois libéré’’ reconnait que pris individuellement, les organes de presse ne pouvaient pas le soutenir contre « la volonté farouche du régime très fort de Boni Yayi et d’une Haac qui se comportait en hache contre les journalistes ». Aujourd’hui, libre d’exercer son métier de journaliste, Takou conclut : «Ce n’est pas une victoire personnelle. C’est la victoire de la presse mais il faut que cette presse saisisse cette victoire.»
Il faut rappeler que l’organe de presse de Aboubakar Takou est resté fermé pendant près de six ans pour avoir écrit « Conseil de l’Entente : du vent ! (Cotonou a servi hier de cadre à un club d’amis mal élus qui se sont retrouvés pour se féliciter chacun pour sa ‘’brillante’’ élection) »

Venance Tonongbé

Related posts

Bénin: Ex-maire de Abomey-Calavi, Bada en route pour l’Assemblée nationale à nouveau ?

Venance TONONGBE

Bénin : le service public en ligne dès ce jour

Venance TONONGBE

Bénin: «Je suis considérée comme la pute de la République », accuse Marie-Élise Gbèdo

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire